Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil
 

Bienvenue à la Fédération des Bouches-du-Rhône du Parti Communiste Français

280, rue de Lyon
13015 - Marseille
T. 04.95.05.10.10
F. 04.91.58.57.24
- contact@pcf13.fr
- Facebook
- Twitter
- Instagram
- YouTube

LA SOUSCRIPTION

La presse

PARTI PRIS

& SERVEZ-VOUS EN TRACTS

LE FIL ROUGE NATIONAL

 
 
 

« Changer le locataire de l’Elysée ne sera rien si la confiscation du pouvoir se poursuit »

Depuis des mois le Parti Communiste Français, son secrétaire national, ses militant(e)s, conscient(e)s sur la gravité de la situation politique en France, agissent pour construire un rassemblement favorable pour notre peuple.

La rupture populaire à gauche avec le pouvoir Hollande-Valls est désormais une réalité : battus dans l’opinion comme dans la primaire organisée par le PS, c’est une orientation politique et ses représentants qui sont nettement rejetés.

Et nous savons qu’une réponse progressiste largement rassembleuse est actuellement en gestation dans le peuple de gauche, qui permettrait inévitablement à une défaite des candidats libéraux soutenus par le patronat que sont Macron, Fillon et Le Pen. Ainsi le PCF y joue un grand rôle, ses propositions, son engagement pour le rassemblement, sont entendus dans la population.

Mais cette campagne électorale livre les pires caricatures, révélatrices de la Vème République, il y a donc urgence à passer à autre chose. Les citoyen(ne)s doivent se sentir à nouveau pleinement respecté(e)s, une VIe République qui renouvelle profondément les institutions et donne un nouveau souffle à la vie politique. Et cet enjeu majeur, c’est un enjeu commun aux deux grandes échéances présidentielle et législatives. Car changer le locataire de l’Elysée ne sera rien si la confiscation actuelle du pouvoir se poursuit. Il faut sortir du présidentialisme. Le Parlement en sortirait renforcé. Un Parlement, où il faudrait alors qu’il soit représentatif du peuple et à l’abri de tout conflit d’intérêt potentiel.

Une nouvelle république sociale à même de lutter contre les inégalités dont le fossé ne cesse de se creuser, c’est en donnant de nouveaux droits à la société dans la société dans son ensemble, aux salarié(e)s, aux syndicats, aux lanceurs d’alerte.

L’intérêt porté à la campagne de Jean-Luc Mélenchon, la désignation de Benoit Hamon sur une ligne affirmée à gauche, les difficultés rencontrées par le candidat de la droite montrent que rien n’est joué. Le PCF prend ses responsabilités, avec beaucoup de force, pour créer les conditions pour le rassemblement des forces de gauche, syndicales et progressistes, bâti avec un projet commun. Un projet commun qui corresponde aux aspirations formulées par le mouvement populaire qui doit être partie prenante de la définition de ce projet commun.

Le PCF verse  au débat national un projet pour le pays c’est « La France en commun ». Partout le PCF, son secrétaire national, ses militant(e)s parlent de contenus, portent des propositions alternatives comme la proposition de loi « Pour la sécurité, l’emploi et la formation ». Cela contribue à définir le contrat majoritaire qui doit caractériser la politique de gauche que le PCF appelle de ses vœux et pour lequel il travaille au rassemblement des forces de gauche, syndicales et progressistes.

Le PCF veut créer les conditions pour que le peuple de Gauche, toutes les forces politiques de gauche, écologistes, syndicales et progressistes, travaillent ensemble, dans la diversité, à un contrat majoritaire qui tourne la page de ce quinquennat qui a fait tant de mal au pays.

A deux mois du premier tour de l’élection présidentielle, rien n’est fait. Rassemblée, la gauche anti-austérité peut gagner. On peut arriver au rassemblement si les forces politiques et syndicales construisent ensemble un beau projet.

Des millions de gens ne veulent ni Le Pen, ni Fillion, ni Macron, les communistes veulent être utiles dans cette situation.

Nous sommes tous sur l'abrogation de la #LoiTravail. Il faut créer la dynamique de rassemblement, l'installer dans tous le pays. Après les choses se feront naturellement. 

Il faut que sur de grandes questions des débats transparents montent partout dans le pays. C'est possible.

#Macron au second tour ? Personne n'imagine un rassemblement avec lui. Passons à autre chose. Il faut créer le climat le plus unitaire possible et les questions législatives seront réglées c'est du bon sens ! 

Des millions de gens ne veulent ni Le Pen, ni Fillion, ni Macron, les communistes veulent être utiles dans cette situation.

Il existe des points de convergence à gauche. 

Les forces progressistes de notre pays peuvent construire une majorité de gauche ! C'est possible ! 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.