Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil > L'actu
 

Bienvenue à la Fédération des Bouches-du-Rhône du Parti Communiste Français

280, rue de Lyon
13015 - Marseille
T. 04.95.05.10.10
F. 04.91.58.57.24
- contact@pcf13.fr
- Facebook
- Twitter
- Instagram
- YouTube
 
 
 

Pierre Laurent : "La social-démocratie est dans une impasse et nous sommes l'espoir"

Le Congrès du Parti de la gauche européenne (EL) commencé ce vendredi, à Berlin, avec un appel pour une Europe de la paix contre la militarisation croissante de l'Europe et les politiques de plus en plus inquiétants de l'UE. Bern Riexinger, Co-président de Die Linke, fut le premier à prendre la parole pour accueillir les plus de 220 délégués et 118 invités, venant de 40 pays, en participant à ce congrès qui a la devise «Alliances de construction".

Après avoir parlé au sujet du chômage, la désindustrialisation, la réduction des droits et des autres conséquences des politiques d'austérité, Riexinger concentrée dans l'espoir représenté par la jeunesse qui oppose à la TTIP avec de grandes manifestations en Allemagne et dans d'autres pays, dans la loi de déréglementation du travail de Hollande dans France, ceux qui ont voté «non» lors du référendum italien et dans les forces de gauche qui se sont développées au Portugal, en Espagne et en Slovénie. Il a appelé à la solidarité contre la compétitivité, en particulier celle exercée par le gouvernement Merkel, au service de l'industrie allemande et les grandes banques, qui est en train de détruire l'Europe. Il a également dénoncé la politique du ministre des Finances de Merkel qui continue d'étranglement à la Grèce pour payer les pensions. Dans ce contexte, il a conclu son discours en soulignant la nécessité d'unir toutes les forces politiques et sociales qui veulent rompre avec le néolibéralisme.

Sur laconstruction d'alliances a parlé Pierre Laurent, le président du Parti de la gauche européenne, lors de la présentation du document politique qui sera discuté au cours de ce week-end au Congrès et dont la décision principale sera de créer un forum annuel européen de réunir le de nombreuses forces progressistes que possible.

" Il est nécessaire de travailler avec toutes les forces de gauche qui opposent à l' austérité et au capitalisme, avec toutes les forces des autres politiques des groupes, les syndicats, les forces émergentes, les forces sociales, les sociaux - démocrates désireux de rompre avec le néolibéralisme, les écologistes et les citoyens ". En bref, l'essence de la proposition est de créer un nouvel espace de convergence politique.

"Ceci est un document d'augmenter l'offensive" , a déclaré Pierre Laurent. Il a expliqué qu'il est un document qui propose "les axes d'action" pour rompre avec la logique libérale et de donner une réponse urgente à gauche pour changer l' Europe. Il a également expliqué les points dans l' économie, la société, la paix, l' environnement, les droits, les femmes et les jeunes qui composent le projet dans lequel la gauche européenne se trouve afin de faire avancer les intérêts de la majorité.

Pierre Laurent a également fait son discours d'adieu. Après avoir mené l'EL pour les six dernières années et remercier tous ceux qui ont travaillé au sein du parti au cours de ces années, il a dit qu'il continuerait à travailler dans le EL avec d'autres responsabilités, en particulier dans le Forum.

De ces années , il a évalué le renforcement du parti "qui a une base très solide dans un moment très important dans lequel la social - démocratie est venu à une impasse et nous sommes l'espoir" Il a parlé de l'avance de l'aile droite encore plus loin à droite et à propos de l'extrême droite. "Les peuples d'Europe ont besoin de nous plus que jamais. Nous ne pouvons pas permettre à ces forces du capitalisme pour détruire les peuples de l' Europe. Nous devons faire face à ce défi, non seulement en Europe , mais partout dans le monde après l'élection du Trump". "Ce Congrès, marquera le début d'une nouvelle phase" at - il conclu.

Au cours de la première journée du Congrès, plusieurs invités ont pris la parole comme le maire nouvellement élu de Berlin, Klaus Lederer, Iole Iliada au nom du Foro de Sao Paulo, Jamal Zakari, du Front Polisario, GjermundSkaar, du Parti socialiste gauche de la Norvège et Kimitoshi Morihara, du Parti communiste du Japon.

Le coordinateur de Transform !, Walter Baier, Gabi Zimmer, du GUE / NGL, les représentants de l'Assemblée des femmes, a eu lieu avant le début du Congrès, a également pris la parole, ainsi que les responsables des différents groupes EL travail, pour expliquer leur activité au cours de ces trois dernières années.

Ce jour - là étaient pas tous les mots. Il y avait aussi un silence quand tout rose pour une minute de silence par le commandant Fidel Castro, qui est mort il y a quelques semaines.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.