Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil
 
 
 
 

Donald Trump, une victoire qui inquiète les français

Donald Trump président des Etats-Unis : la victoire qui inquiète les Français

Selon l’enquête Ipsos avec le journal « Le Parisien », le FN profite de l'élection de Trump.

 

 

Trump inquiète les Français. Tel est, et de loin (70 %), le sentiment exprimé par les sondés à propos de la victoire du milliardaire américain à la Maison-Blanche. L’enquête Ipsos-Sopra Steria – Le Parisien révèle même qu'un Français sur trois éprouve carrément de la peur, un sur cinq de la colère et de... la déprime. Ils sont à peine 6% à se dire enthousiastes — et ceux qui sont le plus satisfaits sont les sympathisants du FN. Bref, le « président élu » Donald Trump aurait pu rêver meilleur accueil ! Il est vrai qu'il ne doit guère se préoccuper des humeurs des Européens, et des Français en particulier. Il est vrai, aussi, relève Stéphane Zumsteeg, directeur du département opinion d'Ipsos, que « ce rejet aussi massif peut être en partie lié au vieux fond d'antiaméricanisme des Français. Il y a souvent de l'outrance dans les commentaires : hyper enthousiastes il y a huit ans avec Obama, catastrophés aujourd'hui avec Trump ».

Peur pour la paix dans le monde à 70 %

Il n'empêche, les sondés détaillent les causes de leurs inquiétudes. Ainsi craignent-ils que cette élection ait des conséquences négatives sur la paix dans le monde (70 %), sur l'économie mondiale (69 %), sur les relations entre la France et les Etats-Unis (65 %) et sur l'économie de notre pays (58 %). Les déclarations à l'emporte-pièce du candidat républicain, menaçant notamment la Chine ou l'Europe de guerre commerciale ou de repli protectionniste, ont marqué les esprits. Autre volet de notre sondage : à qui profite cette élection ?

Aucun doute pour les Français interrogés : au Front national, répondent-ils à 63 % (un tiers des sondés ne le sachant pas ou pensant que personne n'en profite). Il y a pourtant à gauche aussi des candidats se présentant comme « antisystème », comme Mélenchon, Macron ou Montebourg.

« Mais pour les Français, Trump apparaît d'extrême droite, même si ce n'est pas son positionnement en Amérique, reprend Stéphane Zumsteeg. Ses sorties sur les musulmans, le mur anti-migrants à la frontière mexicaine le classent comme un populiste et un extrémiste de droite. » Le bénéfice possible pour Marine Le Pen, estiment les sondés, est qu'elle pourra se prévaloir de la victoire d'un candidat qui, comme elle, brise les tabous. La patronne du FN a d'ailleurs été la personnalité politique la plus prompte — sinon l'unique — à se réjouir de cette élection.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.