Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil
 
 
 
 

Brisons le silence, solidarité Kurdistan

STOP ERDOGAN !!!

Dans la nuit du jeudi 3 novembre, le Président Turc vient de franchir un nouveau pas dans la répression contre le peuple kurde en emprisonnant les deux co-présidents du HDP (Parti Démocratique du Peuple), ainsi qu’au moins 11 députés de ce parti.

C’est un acte extrêmement grave, un acte dangereux perpétré contre un parti qui a recueilli plus de 5 millions de voix aux dernières élections législatives (13% en juin 2015 et 10,8% en novembre) et qui constitue la troisième force parlementaire du pays.

Sur place, les progressistes craignent d’autres arrestations dans les heures et les jours qui viennent. La mobilisation doit s’amplifier d’urgence en Europe pour mettre en échec cette violence institutionnalisée qui n’a d’autre but que de faire disparaitre et réduire au silence la principale force d’opposition en Turquie et les valeurs de liberté, de démocratie et de paix.

Est-il besoin de rappeler que le HDP n’a rien à voir avec la tentative de putsch manqué au printemps dernier et qu’il a d’ailleurs lui-même condamné ?

Ce putsch a donné prétexte au gouvernement d’Erdogan d’aggraver sa politique de répression avec l’arrestation de milliers de fonctionnaires et de journalistes, le bâillonnement des médias, la levée de l’immunité parlementaires des députés HDP et la destitution autoritaire de maires démocratiquement élus de plus de 30 villes dirigées par le HDP.

Dans les jours derniers, 22 maires et mairesses étaient traqués et emprisonnés.

L’ignominie se poursuivait avec les bombardements par l’armée turque des villages situés au Rojava en territoire Syrien, villages qui venaient d’être libérés de Daesh par les forces démocratiques syriennes composées majoritairement de combattants kurdes.

Ça suffit !

Il faut stopper Erdogan ! La France et l’Europe ne peuvent plus se réfugier dans le silence ou se cacher derrière de molles déclarations. Ils doivent passer aux actes susceptibles de faire plier l’Etat Turc, de faire stopper sa politique aux conséquences funestes pour cette région du monde. 

Ces arrestations qui viennent de se produire nous appellent à donner de la force et de l’écho à la campagne de parrainage de députés kurdes par des élus français que nous avons lancés.

Nous exigeons : liberté immédiate pour les élus emprisonnés. Arrêt des bombardements turcs en Syrie.

Démocratie et liberté en Turquie ! 

Solidarité avec les députés kurdes arrêtés en Turquie 

Erdogan contre la démocratie -

 Par / 4 novembre 2016

La nuit du 3 au 4 novembre a été marquée en Turquie par une nouvelle attaque du Président Erdogan contre la démocratie. Au moins onze députés du Parti démocratique des peuples ont en effet été placés en garde à vue simultanément à une perquisition du siège du parti.

Cette vaste « opération anti-terroriste » poursuit le glissement de la Turquie vers un Etat autoritaire après la levée arbitraire et sans fondement de l’immunité parlementaire de cinquante des cinquante-neuf députés du HDP en mai dernier, l’organisation d’une purge suite à la tentative de coup d’Etat du 15 juillet et la fermeture administrative de 160 médias turcs. En tout, ce contre-coup d’Etat institutionnel a conduit à l’arrestation de 80 000 personnes et la suspension de 110 000 fonctionnaires

Le groupe Communiste, Républicain et Citoyen du Sénat apporte son soutien sans faille à l’ensemble des parlementaires arrêtés et exige que la France sorte de son silence face aux attaques répétées du gouvernement turc à l’égard des forces démocratiques et citoyennes.

Le groupe CRC réitère sa demande d’audition par le Sénat de Selahattin Demirtas, co-président du HDP et député d’Istanbul arrêté cette nuit.

Enfin, il est urgent qu’un débat soit organisé dès la semaine prochaine au Parlement sur la situation préoccupante en Turquie. Le respect des Droits de l’Homme ne saurait être bafoué au nom d’intérêts géopolitiques.