Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil
 

L'agenda des Sections

Flux rss

Bienvenue à la Fédération des Bouches-du-Rhône du Parti Communiste Français

280, rue de Lyon
13015 - Marseille
T. 04.95.05.10.10
F. 04.91.58.57.24
- contact@pcf13.fr
- Facebook
- Twitter
- Instagram
- YouTube

LA SOUSCRIPTION

La presse

PARTI PRIS

& SERVEZ-VOUS EN TRACTS

LE FIL ROUGE NATIONAL

 
 
 

Automobile : relever les défis

Pierre Laurent, secrétaire national, et une délégation u PCF ont visité le 11 octobre dernier, le Mondial de lAutomobile.

Une déclaration intitulée « Pour un renou­veau de l’industrie automobile française relevant les défis de la mobilité, de l’emploi et de l’écologie » a été rendue publi­que à cette occasion. Extraits.

Le texte rappelle que l’industrie automo­bile, en France et dans le monde, a un avenir.

« L’enjeu est de concevoir, de fabriquer des véhicules de nouvelle génération, pro­pres, respectueux de l’environnement et sûrs, à des prix accessibles. Cette révolu­tion touchera tous les domaines : maté­riaux, moteurs, composants, conception, fabrication, utilisation et recyclage, mais aussi financement, gouvernance et critères de gestion des entreprises.

L’émergence accélérée de véhicules connectés, autonomes implique de nouvelles coopérations industrielles entre constructeurs, équipementiers et acteurs du numérique. Il est urgent que notre pays ait, sur le long terme, une stratégie nationale et européenne de filière investissant massivement et prioritairement dans la recherche & développement, la formation, la modernisation des sites de production, les services d’entretiens et de maintenances. […]

La stratégie de filière que nous portons doit développer de véritables relations de solidarité et de coopération entre donneurs d’ordres et sous-traitants, grâce à une charte contractuelle de cotraitance liant donneurs d’ordres et sous-traitants, les donneurs d’ordres devenant garants, auprès des banques, de prêts à faible taux pour leurs sous-traitants, en contrepartie du développement des salaires, des qualifications et des droits sociaux. Un pôle public de financement et de pilotage de la filière automobile doit être créé, à partir des banques publiques existantes et du programme « investissements d’avenir ». Syndicats de salariés, représentants d’usagers, élus locaux doivent y être associés pour contribuer au pilotage et au financement de l’activité à partir d’autres critères que ceux des actionnaires privés et des marchés financiers. Il est temps de désintoxiquer la filière automobile de la recherche exclusive de rentabilité financière. Ce pôle public de financement du transport automobile doit pouvoir être saisi par les salariés de la filière, à l’appui des propositions qu’ils portent face aux plans de suppressions d’emploi ou aux projets de rachats à l’étranger. L’Etat, actionnaire majeur de Renault comme de Peugeot, doit poursuivre ces mêmes buts, au lieu d’accompagner la rentabilité finan­cière maximale, les délocalisations et de servir de soutien aux profits contre l’em­ploi et l’activité sur le site France. […] On le voit avec les nouveaux modèles exposés au Mondial, l’automobile est en en train de changer d’époque et de modèle. […]

Le Parti communiste français considère que la raison d’être de l’industrie automobile française n’est pas d’accumuler les profits en s’enfermant dans des stratégies de niche, de croissance externes ou de tout à l’exportation, mais de relever les défis d’une mobilité écologique, populaire, individuelle comme familiale, dans les cadres urbains, péri-urbains et ruraux de notre siècle, ainsi que ceux du fret écologique du XXIe siècle. 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.