Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil
 
 
 
 

Notre ami c'est l'emploi, la situation d'Ecopla ne peut plus durer

Unique fabricant français de barquettes aluminium, Ecopla est implantéé à St Vincent de Mercuze depuis 1960. La qualité de son savoir-faire Made in France est appréciée par les acteurs majeurs industriels de l’agroalimentaire français (qui produisent tartes, brioches, cakes, pizzas, gratins, etc) et les clients distributeurs : boulangerie-pâtisserie, traiteurs, etc.

Un groupe de salariés d’Ecopla lutte depuis plusieurs années pour reprendre leur entreprise qui est passée entre les mains d'actionnaires financiers étrangers successifs qui ont vidé les comptes de la société, s'appropriant sans motif la trésorerie de l'entreprise. Après la mise en liquidation judiciaire l'entreprise ayant été dépossédée de sa trésorerie, ce groupe a monté un projet de Société Coopérative et Participative (Scop) avec le soutien de ses clients et de partenaires financiers. Avec un tour de table de 2,3 millions d'€, les salariés ont pu proposer une offre de reprise au Tribunal de Commerce de Grenoble.

Le jeudi 16 juin 2016, le tribunal de commerce de Grenoble a rendu son jugement : les machines et outillages qui font la valeur de l’entreprise Ecopla, dernier fabricant français de barquettes aluminium et leader sur ce marché, sont vendues à un groupe italien qui est son concurrent direct.

Ainsi le Tribunal a préféré choisir l'offre du groupe italien Cuki qui a proposé de racheter les machines et outillages pour 1,5 million d'€, permettant ainsi de rembourser les créanciers mais qui sacrifie tous les emplois.

Le groupe italien Cuki acquière ainsi le parc machine, récupère les marchés et se débarrasse d'un concurrent.

Les salariés ont écrit à Emmanuel Macron, Ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique, et saisi différentes instances politiques et économiques pour leur demander de réagir à cette décision comme cela a été le cas pour l'entreprise SET en 2012.

En savoir + sur l'histoire d'Ecopla

Et maintenant ?

Le procureur de la république a choisi de ne pas faire appel de cette décision qui est pour tout le monde, élus, salariés et acteurs économiques du territoire un non sens économique, social, industriel et financier.

Les ex-salariés d’Ecopla se battent contre la décision du Tribunal de commerce et font appel. Ils ont à leur côté, des élus en colère, des élus de tous bords qui se battent pour défendre le projet de coopérative, contre une décision qu’ils jugent « incompréhensible».

Et pourtant, dans leur projet de reprise en Scop, toutes les conditions sont réunies pour assurer la pérennité de l'entreprise Ecopla en terme industriel, commercial et économique.

Les salariés ont fait eux appel de la décision à travers l'association Les amis d'Ecopla et occupent actuellement l'usine pour éviter que le matériel ne soit emporté en Italie.

Ecopla pose la question fondamentalement politique de la place de la gestion par les tribunaux de commerce de ce type de situation. Dans la situation économique de notre pays aujourd'hui, faut-il vraiment laisser seuls les tribunaux de commerce gérer cette situation alors que l'emploi devrait être au cœur de toutes nos décisions ?

This petition will be delivered to:
  • Président de la République française

    François Hollande

Sign this petition

https://www.change.org/p/ecopla?recruiter=68699539&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=autopublish&utm_term=mob-xs-share_petition-no_msg

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.