Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil > Vos élu(e)s locaux
 

Dans l'agenda



Agenda de la fédération



Agenda des sections



Flux rss

 
 
 

Mais quelle sorte d'humains sont-ils ?

EN REPONSE A LA DEMARCHE DES ELUS FN

« MA COMMUNE SANS MIGRANTS »

 

Mais quelle sorte d'humains sont-ils ?

 

 

Ils ont la haine comme programme.

Ils voudraient  entraîner les Allaudiens dans leurs fantasmes moisis à propos des réfugiés de Calais.

Il y a 12000  réfugiés de Calais à répartir dans toute la France

Cela équivaut à UN réfugié pour TROIS communes

C'est ça l'invasion dont parlent les racistes ?

Ces gens-là ont fui les bombes et la haine, ils fuient la misère que la guerre leur impose, ils fuient la mort semée par nos bombardements.

Ils ont parcouru des milliers de kilomètres à pieds, leurs enfants dans les bras.

Ils ne savent pas qui voudra d'eux.

Et les élus FN font signer des pétitions pour qu'on les laisse mourir ?

Mais quelle sorte d'humains sont-ils ?

Dans quel monde  prétendent-ils  nous faire vivre ?

Ils ont la haine comme programme.

Marion Maréchal-nous-voilà-le Pen, celle qui est opposée à l'avortement « pour défendre la vie », a dit, à propos du démantèlement  de Calais : « le problème, c'est qu'on va éparpiller la poussière »

La poussière !

Ils sont à l'opposé des idées de justice, de solidarité, de fraternité, qui sont l'essence même de notre histoire et de notre civilisation. Leur idéologie nous renvoie à celle des temps maudits de l’Occupation.

Non, ils n'auraient pas accueilli les Espagnols ni les Italiens fuyant la misère puis le fascisme,  ils n'auraient  certainement pas aidé un seul Juif à échapper aux nazis.

Ils prétendent défendre le peuple, mais partout leurs élus votent contre toutes les mesures visant à améliorer le sort des gens. Partout où ils le peuvent, ils s'en prennent à toutes les politiques de solidarité et aux associations caritatives comme le secours Populaire.

En France comme dans d'autres pays européens, l'extrême-droite s'emploie à diviser, opposer les gens.

Le FN essaie d'attiser la peur de l'autre, le rejet de l'étranger pour faire diversion sur les vraies causes des difficultés des retraités, des salariés et des chômeurs : la domination de la finance.

« Je ne me résous pas au rejet, à l'exclusion, je ne me résous pas à la haine, je ne me résous pas à la bêtise du désespoir...pour les combattre, je serai toujours à vos côtés » 

Jean Ferrat, en août 1997, après que 10% des électeurs d'Antraigues aient voté pour le FN

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.