Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil > L'actu
 

Bienvenue à la Fédération des Bouches-du-Rhône du Parti Communiste Français

280, rue de Lyon
13015 - Marseille
T. 04.95.05.10.10
F. 04.91.58.57.24
- contact@pcf13.fr
- Facebook
- Twitter
- Instagram
- YouTube
 
 
 

Pierre Laurent : « Quand j’entends les déclarations de Laurent Wauquiez, j’ai honte pour mon pays »

Invité de l’émission Territoires d’Infos sur Public Sénat et Sud Radio, le Secrétaire national du Parti Communiste Pierre Laurent a rappelé le soutien total de son parti à l’accueil des réfugiés, et à l’ouverture de centres d’accueil pour réfugiés, dont un à Ivry, ville du maire communiste Philippe Bouyssou. Selon lui, la décision du gouvernement d’ouvrir 9.000 nouvelles places dans des centres d’accueil un peu partout en France aurait dû être prise « dès le premier jour » pour sortir de la situation de Calais, aujourd’hui « inhumaine ». Il s’en est pris à Laurent Wauquiez, président du Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes, qui refuse d’accueillir des migrants dans sa région et qui a lancé une pétition intitulée « Non au plan de Cazeneuve des migrants de Calais dans nos régions ».

blob:http://www.dailymotion.com/2fe7691d-53d9-4848-a5c4-5d5761409207

« Les élus communistes pensent qu’il faut que la France soit digne de ses capacités d’accueil. Quand j’entends les déclarations de Wauquiez, j’ai honte pour mon pays. Quand une grande région comme Rhône-Alpes dit qu’elle doit devenir une zone sans migrant, c’est dramatique. Si on veut des solutions à la situation inhumaine de Calais, je pense que l’accueil de ces réfugiés est évident, et la France en a les moyens ».

« Il y a entre la droite et l’extrême-droite une compétition pour rivaliser sur les propos les plus racistes, mais ça ne veut pas dire que tous les Français ou que tous les Européens pensent la même chose que ceux qui font des déclarations comme Laurent Wauquiez ».

Sur les primaires socialistes, Pierre Laurent annonce une prise de décision pour les élections présidentielles le 5 novembre prochain lors de la Conférence nationale du Parti communiste. Il insiste sur l’importance de « converger » et « rassembler » les forces de gauche avant de désigner un candidat afin de « tourner la page » du quinquennat de François Hollande, qu’il estime être un échec. Il assure que leur candidat ne sera pas forcément un « communiste pur sucre » n’écartant pas ainsi l’idée de soutenir Jean-Luc Mélenchon, comme lors des présidentielles de 2012, ou Arnaud Montebourg.

blob:http://www.dailymotion.com/a12c1720-dcb9-4326-a49d-bf5f38fb5099

« Nous avons les moyens de présenter un candidat. Mais c’est un choix politique assumé de tirer la sonnette d’alarme et de dépenser toute notre énergie pour résoudre ce problème-là. On devrait en politique saluer une démarche comme la nôtre (…) Tel ou tel candidat c’est la seconde question. Quand j’écoute Jean-Luc Mélenchon, Arnaud Montebourg ou d’autres, je me dis qu’en commun nous pourrions faire un tel projet, et moi je ne me résous pas à la division actuelle ».

Les Temps Forts

C'est totalement anormal de faire payer plus cher les péages aux automobilistes. Nous avons déposé un projet de loi au senat @plaurent_pcf

Les élus communistes sont en pointe sur l'accueil des réfugiés à Ivry-sur-seine, Paris @plaurent_pcf @publicsenat

Nous vivons dans une société où les enfants vont vivre moins bien que leurs parents. Il faut investir dans l'éducation @plaurent_pcf

Il faut faire converger les forces à gauche qui ne se résolvent à l'échec de la politique gouvernementale @plaurent_pcf @@publicsenat

Il faut sortir de l'état d'urgence @plaurent_pcf @sudradio @publicsenat

La droite et l'extrême droite sont en compétition pour tenir des propos racistes sur les réfugiés @plaurent_pcf @sudradio

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.