Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil
 
 
 
 

Stop aux élus agresseurs sexuels : réexaminez l'amendement pour leur inéligibilité !

En ce moment, une sombre histoire nous alarme : celle de Michel Rotger, Maire de la commune de Chevigny-Saint-Sauveur, qui a été reconnu coupable d’agression sexuelle sur une de ses employées, mais reste en poste et donc employeur de sa victime. Nous sommes scandalisé-e-s qu’en France, en 2016, ce soit encore possible pour l’agresseur de conserver son poste d’élu et de rester au contact de sa victime.

            En juin, un projet d’amendement a été présenté à l’Assemblée nationale, visant à rendre inéligibles les élus responsables de harcèlement sexuel, d’agressions sexuelles ou de viols. Ce projet n’a été présenté qu’à 15 député-e-s (tou-te-s les autres étaient absent-e-s, alors qu’iels gagnent autour de 7000€ brut pour nous représenter), et a été rejeté. Pourtant, iels sont beaucoup, nos député-e-s, à vouloir absolument « défendre les femmes ». Et voilà comment les élus peuvent rester en poste après avoir agressé.

            Nous demandons :

·         Un engagement SINCERE et REEL des élus pour la protection des droits des femmes.

·         Que ce projet d’amendement soit à nouveau voté.

·         Que les élu-e-s exigent, ensemble, la démission de Michel Rotger.



Article détaillé : http://teambagarre.org/elus-agresseurs-montrer-exemple/

Cette pétition sera remise à:
  • Ministre des Familles, de l'Enfance, et des Droits des Femmes

    Laurence Rossignol
  • Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la Santé
  • Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.