Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil
 

Agenda PCF 13



Flux rss

Bienvenue à la Fédération des Bouches-du-Rhône du Parti Communiste Français

280, rue de Lyon
13015 - Marseille
T. 04.95.05.10.10
F. 04.91.58.57.24
- contact@pcf13.fr
- Facebook
- Twitter
- Instagram
- YouTube
 
 
 

Camps des Milles. La Mémoire, boussole pour la démocratie

Hier, cérémonie en souvenir des résistants qui ont fait preuve de courage face à l’occupant nazi et à Vichy. Une journée nationale qui a permis de transmettre les valeurs de la Résistance pour éclairer le présent.

Hier, la journée nationale de la Résistance a d’abord été célébrée au collège Vallons des Pins à Marseille par la Fondation du Camp des Milles qui y intervenait en tant que partenaire dans le cadre de l’aboutissement d’un projet pédagogique, engagé il y a deux ans par le collège, l’école, les centres sociaux et des associations du quartier.

Cinq cents jeunes, accompagnés de leurs familles, y étaient attendus, en cette journée qui a pour vocation d’être inter-générationnelle, intégrant la valorisation des productions des élèves, des membres des centres sociaux et des adultes, ces dernières ayant été réalisées après les visites et ateliers effectués en amont, au Site-Mémorial.

A 15h, au Wagon du souvenir des Milles, la journée s’est naturellement poursuivie par la cérémonie de commémoration des valeurs de la Résistance, en présence de nombreux officiels parmi lesquels, Jean Rampon pour la Préfecture, Sophie Joissains pour le Conseil départemental, Marie-Thérèse Brun-Claverie, Présidente de l’Anacr, ou encore quelques élus de la Région Paca, tous accueillis par Alain Chouraqui, Président de la fondation du Camp des Milles « Mémoire et Éducation ».

L’occasion de rappeler chacun, les valeurs essentielles dans un contexte plutôt préoccupant, telles que « la défense de la démocratie et des libertés, le rejet du racisme et de l’antisémitisme et le souci fondamental de la justice, de la solidarité et de la tolérance ».

« Il faut se dresser sans férir »

Des valeurs nécessaires à nouveau aujourd’hui, face à la montée des extrémismes comme l’a précisé Alain Chouraqui : « Il faut dire à quel point les générations qui ont suivi celle de la Résistance ont été marquées par l’histoire. Et il faut dire à quel point les années de lutte sont la matrice de ce qui nous rend libres et fiers d’être français. Tout cela, on le doit à ces personnes qui ont su résister face à la barbarie. » Et de prévenir : « Il faut réaffirmer ces valeurs essentielles, c’est un réel défi contre le nationalisme et les dérives du religieux. On doit revitaliser ces valeurs vitales qui donnent une boussole à nos actes prescrits ou spontanés… »

Auparavant Alain Chouraqui a lu des extraits du message d’Irina Bokova, directrice générale de l’Unesco : « Cette journée du 27 mai, instaurée par l’Assemblée nationale française, fait œuvre indispensable de mémoire et rejoint pleinement les actions et priorités de la mission de l’Unesco, s’agissant de prévention et de sensibilisation des jeunes par l’éducation à la citoyenneté mondiale, aux droits de l’homme, par l’enseignement de l’histoire. Là réside le cæur de la puissance du savoir et de la construction de l’esprit critique face à toutes les formes d’intolérance et de discrimination »… après les discours poignants de Serge Cohen qui a évoqué la mémoire des Justes ou Marie-Thérèse Brun-Claverie qui a souligné la place essentielle du CNR (conseil national de la Résistance), concluant : « Il faut se dresser sans férir en Résistance… »

Houda Benallal (La Marseillaise, le 28 mai 2016)

www.campdesmilles.org.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.