Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil
 
 
 
 

Chronique de Michel Caciotti. Panorama santé

Dans tous les pays, les indicateurs santé progressent. L’étude Panorama santé souligne deux caractéristiques essentielles : les dépenses pharmaceutiques demeurent élevées et les services de santé s’améliorent trop lentement pour faire face à la hausse des maladies chroniques.

Le nombre de patients en affections longue durée (ALD) atteint 9,86 millions au régime général de l’assurance maladie. Tous les régimes confondus totalisent 11,7 millions de malades.

Les gains d’espérance de vie augmentent aussi. Ils varient suivant les conditions d’existence, de pénibilité au travail. L’offre des soins médicaux ne correspond pas aux besoins de la population.

Les progrès cachent les inégalités sociales

Notre pays stagne par rapport à la moyenne des autres : 3,3 médecins pour 1.000 habitants dont un tiers de généralistes et 9,4 infirmiers. Malgré des progrès en équipement, nous demeurons en retard avec 9,4 IRM par million d’habitants contre 14 ailleurs et 14 scanners contre 24. L’utilisation intense de notre matériel compense en partie ce retard avec aussi une meilleure technique. Il convient de préciser l’exercice de 9% de médecins étrangers dans notre pays contre 17% en moyenne dans les autres.

Aucune grande nation ne peut prétendre être la meilleure partout. La pratique des soins s’effectue en fonction des revenus qui subissent une baisse du pouvoir d’achat. En persistant le freinage des dépenses médicales se pérennise aussi celui du développement économique. L’accroissement des recettes de la sécurité sociale inverserait cette tendance et ouvrirait la voie a la satisfaction des besoins de santé des assurés sociaux.

Michel Caciotti (La Marseillaise, le 16 mai 2016)

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.