Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil > International
 

Dans l'agenda



Flux rss

 
 
 

TAFTA. Le scepticisme grandit en Allemagne contre le traité

Le scepticisme à l'encontre du traité de libre-échange transatlantique grandit en Allemagne, où le TTIP ou Tafta inquiète une large majorité de l'opinion selon un sondage publié jeudi, alors qu'Angela Merkel espère toujours un accord entre l'UE et les États-Unis d'ici la fin de l'année. Le nouveau sondage montre que 70% des personnes interrogées pensent que ce projet d'accord présente "plutôt des inconvénients" pour l'Allemagne et seuls 17% y voient "plutôt des avantages", a rapporté son commanditaire, la chaîne de télévision publique ARD. En juin 2014, seuls 55% des sondés insistaient sur les inconvénients et 31% pensaient aux avantages, lors d'une enquête similaire, a rappelé ARD.

L'Allemagne est depuis de longs mois à la pointe de la contestation européenne contre le traité de libre-échange entre l'UE et les États-Unis, connu sous le nom de TTIP ou Tafta. Des manifestations ont rassemblé des dizaines de milliers de personnes, à Berlin fin 2015, et en avril à Hanovre lors de la venue du président américain Barack Obama. La chancelière Angela Merkel a répété mercredi la position officielle de son gouvernement. "Nous mettons tout en œuvre pour conclure les négociations du traité transatlantique, de préférence cette année", a-t-elle assuré. Mais le gouvernement allemand n'est pas prêt à signer à n'importe quel prix un accord avant que Barack Obama ne quitte le pouvoir. Il partage avec son opinion des réserves, notamment sur la justice d'arbitrage qui laisserait la possibilité aux multinationales de contester les lois d'un État, ou sur un nivellement par le bas des normes sanitaires et environnementales européennes. Sigmar Gabriel, Ministre de l'économie a ainsi récemment estimé que, sans concessions de la part des États-Unis, l'accord "va échouer". La France menace aussi de ne pas signer cet accord. "A ce stade, la France dit non", avait prévenu mardi François Hollande. "Nous ne sommes pas pour le libre-échange sans règle".

La Marseillaise, le 6 mai 2016

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.