Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil > Développement durable
 
 
 
 

Tribune du Groupe "pour une commune solidaire" (communistes et partenaires) dans le SepteMois. Entre Régionales et COP 21

Et maintenant que fait on ?

Le fait d'avoir contribué à empêcher le FN d'accéder à la présidence de la Région PACA ne doit pas nous faire oublier les causes complexes et nombreuses qui conduisent plus de 6 millions de Françaises et de Français à manifester ainsi leur perte de confiance. Chacun doit balayer devant sa porte.

Quelques exemples :

° En supprimant la police de proximité et des milliers de postes ; en en supprimant encore plus dans l'éducation nationale , Nicolas Sarkozy a renvoyé des millions d'électeurs dans les bras de Marine Le Pen.

° En se faisant élire Président "adversaire de la finance" et en faisant tout autre chose, François Hollande a doublement  nourri l'abstention et le Front National , qui a beau jeu de se présenter comme "hors système" alors qu'il est le produit direct de ce système en crise profonde, comme l'histoire l'a connu en Italie en 1923, en Allemagne en 1933 et en Espagne en 1936.

° Une partie des électeurs de gauche en envoyant seulement 10 députés Front de gauche au parlement en Juin 2012, alors que le résultat de Jean Luc Mélenchon deux mois avant pouvait en laisser prévoir une cinquantaine.

° Les différentes composantes du Front de gauche, sans exception, par leur difficulté à construire un rassemblement suffisamment large et lisible pour être une alternative crédible, ce qui suppose à la fois une défense sans faille des valeurs humanistes et républicaines, mais aussi un goût pour la diversité et pour les idées des autres. C'est ce que nous faisons depuis 20 ans en rassemblant militants politiques et citoyens issus de la société civile pour assumer les responsabilités municipales.

Ces élections régionales doivent nous inciter à continuer à mettre en œuvre pleinement, avec nos alliés socialistes, le projet communal sur lequel vous nous avez élu en 2014 au premier tour. Entre les 2 tours des Régionales, un événement considérable pour l'avenir de la planète s'est conclu à Paris : l'accord de 195 pays pour mettre enfin en œuvre des politiques concertées visant à limiter la hausse de température à moins de 2°. Dans le même temps l'accord est une chose, sa mise en œuvre concrète avec les financements qui vont avec, en est une autre.

Dans ce cadre, au delà de la pression à exercer sur les États, à commencer par le nôtre, il faut une multitude d'actions locales, portées par les citoyens, les associations, les communes. L'équation est simple : les Français sont 1% de la population mondiale et produisent 1,2% des émissions de gaz à effet de serre responsables du changement climatique déjà là.

La mise en œuvre de notre projet communal est un bel outil pour que Septèmes prenne sa part pour que la France passe de 1,2 à 1% des émissions mondiales. Cela suppose une commune en mesure de rester dans une spirale de développement.

Pour boucler la boucle : le Premier Secrétaire du PS vient d'exhorter le gouvernement à procéder à une "inflexion" de sa politique. Chiche ! Une mesure simple aurait des effets qui changeraient l'avenir des 36.000 communes de France : renoncer à poursuivre la baisse continue et déraisonnable  des Dotations que l'État doit aux communes. C'est ce que vous demandez déjà en ayant signé massivement la pétition qui vous est proposée depuis la mi-septembre.

Anne Olivero et Patrick Magro

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.