Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil > Eco-social
 
 
 
 

Mobilisation le 8 octobre. Leurs droits ne sont pas des privilèges

Le 8 octobre, les syndicats et organisations progressistes seront à nouveau dans la rue pour s’élever contre les conséquences dramatiques de la politique d’austérité du gouvernement.

« Un point d’étape. » Si le gouvernement avait pensé que cette rentrée sociale se passerait sans remous, dans une sainte alliance pour barrer la route à l’extrême droite, il en sera pour ses frais. Salariés du privé comme du public bien décidés à faire comprendre que pour les salariés, « l’emploi et les salaires restent des préoccupations majeures » appellent à une nouvelle journée de mobilisation le jeudi 8 octobre. Pour exprimer avec force ce qui fait le lien entre les organisations syndicales (CGT, FSU, Solidaires, Unef), avec les lycéens, les retraités et toutes celles et ceux qui avancent de nouvelles revendications et propositions pour inverser le cours des choses.

Public ou privé, les intérêts des salariés sont les mêmes

Olivier Mateu (UD CGT) rappelle les contours et les enjeux de ce nouvel appel. « C’est un processus initié dans ce département qui a été enclenché depuis deux ans. Avec pour objectif de faire comprendre la nécessité d’agir ensemble parce que les intérêts du monde du travail sont les mêmes. »

Cette perte régulière de pouvoir d’achat, ce constat de suppressions d’emplois régulières, Alain Barlatier, Secrétaire de la FSU 13, le déplore en ce qui concerne la fonction publique. « Pour leur part, les enseignants étaient en grève le 17 septembre pour la réforme des collèges. Mais nous essayons de fédérer toutes les revendications qui émanent de l’ensemble des professions dont le gel de la valeur du point d’indice dure depuis plus de cinq ans. »

Ces intérêts des salariés, qui concernent au même degré ceux du secteur public ou privé, s’expriment en termes de salaires, de pouvoir d’achat, mais aussi de droits. « Des droits qui ne sont pas des privilèges », rappelle Olivier Mateu. Attaqués par cette même politique qui a aussi par moteur de remettre en cause le code qui les défend, leurs conquêtes, leur statut. Sans aucune vergogne non plus, la politique gouvernementale bafoue les dernières années de celles et ceux qui ont créé les richesses de ce pays toute une vie durant.

C’est la nature du système capitaliste, disent d’une même voix Frédéric Michel (Solidaires) et Jean-Marie Battini (NPA).

Et les jeunes, dans tout cela

Les jeunes, étudiants et lycéens, s’associent pleinement à cette journée de mobilisation. Clara, qui les représentait, rappelait que ce n’est pas « parce que l’on a vingt ans que l’on ne se sent pas préoccupé par son avenir, que le sens du mot solidarité nous est étranger et que l’on doit ne pas prendre en compte ce que nous avons à dire. Nous voulons aussi que lors de cette mobilisation toutes les générations se rejoignent. »

Les lycéens, comme les étudiants ont aussi leurs problèmes spécifiques. Ils vivent la cherté du coût de la vie, des transports, l’obligation de travailler alors que l’on fait ses études...

Aux côtés de leurs organisations syndicales, les partis politiques de gauche, PG et PCF dénoncent d’une même cette politique qui a définitivement choisi son camp : celui du patronat et de la finance. Un choix plus que clair.

Gérard Lanux (La Marseillaise, le 3 octobre 2015)

Il y a actuellement 0 réactions

  • La grève du 8 octobre 2015

    J'ai bien noté que mon syndicat,le Snuipp-Fsu,n'appelle pas à la grève dans les BDR aprés avoir relayé tout l'été l'info d'une grande mobilisation interprofessionnelle CGT SUD FSU,avec une grève..Une fois de plus la période pré électorale aura joué en la faveur du gouvernement et ça commence à bien faire!! J'ai découvert qu'il y a des départements où la FSU appelle clairement à la grève! Je serai en grève le 8 avec 4 autre instits de mon école (la moitié)et nous partons donc à l'appel de SUD et de la CGT...

    Et j'irai bien sur à la manif où je croiserai sans doute des déchargés de la FSU qui pourront venir alors que l'instit ou le prof moyen sera resté dans sa classe...Bravo camarades!

    Par nath17, le 06 October 2015 à 20:13.

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.