Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil > Eco-social
 
 
 
 

Moulins Maurel. D’urgence, un visa pour les Moulins

« On ne nous aura rien épargné », lâche Édouard Pagni. Depuis des mois qu’ils tiennent leur usine à la Valentine pour que reprenne l’activité des Moulins Maurel, condamnée par le groupe Nutrixo, les contre-temps n’ont pas manqué. Pour autant, un repreneur existe. Des Algériens se sont montrés très intéressés par cette minoterie. « Tout tient dans cette offre que nous analysons depuis des mois. » Elle est passée au crible des deux commissaires au redressement productif. Cette offre est même alimentée financièrement par cinq banques françaises associées dont la BPI. Mais c’est encore un souci de visa, de passeport périmé, qui oblige à reporter un rendez-vous prévu vendredi dernier afin de signer les documents bancaires et de faire entrer ce repreneur dans le groupe actionnaire. Déterminé à « aller au bout de la procédure », le représentant des salariés assure : « On ne sortira pas sans réponse, personne ne pourra se défiler. » À commencer par l’État, actionnaire à 11% de Nutrixo, qui pourrait taper du poing sur la table pour accélérer les démarches.

La Marseillaise, le 17 septembre 2015

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.