Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil
 

Agenda de la fédération



Agenda des sections



Flux rss

 
 
 

Canton de Martigues. Et maintenant, les Conseils de cantons

Analyse des résultats à Martigues et Port-de-Bouc au lendemain de la victoire de Gérard Frau et Évelyne Santoru-Joly.

Gérard Frau et Évelyne Santoru-Joly qui avaient obtenu 43% des voix au premier tour avec quatre listes en présence (une soutenue par l’UMP, l’UDI et le MoDem, une FN et une « divers ») ont recueilli 58,68% des voix dans un duel gauche-droite… où les droites étaient représentés par le FN. Soit une configuration déjà rencontrée lors des législatives de 2012 où Gaby Charroux avait du affronter une candidate d’extrème-droite au second tour.

Dans la semaine, les autres formations du Front de gauche (Ensemble et PG), le PS et EELV, le représentant de la « Force du 13 », Jean-Luc Cosme, Conseiller municipal de la majorité, des citoyens de Martigues et Port-de-Bouc (appel initié par l’historien et journaliste Nicolas Balique) avaient appelé à voter pour les candidats du PCF, auteurs d’une progression remarquable de 15 points entre les deux tours. Classé « divers gauche » par la Préfecture, le binôme Francis Lopez - Hélène Polydoros n’avait pas cru bon de donner de consigne de vote, malgré la menace du FN !

Le binôme de gauche a su mobiliser une bonne partie des abstentionnistes, passant de 10.146 voix au premier tour à 13.994 voix dimanche, soit 3.848 voix gagnés en une semaine. A Martigues, Gérard Frau et Évelyne Santoru-Joly sont en tête dans 31 bureaux sur 34, les bureaux ayant voté majoritairement pour le FN étant situés dans un des cinq bureaux du Groupe scolaire Aupècle (quartier de Jonquières), dans un bureau de La Couronne et dans un des trois bureaux du gymnase Henri-Tranchier. Sur le littoral, la dichotomie est nette entre un bureau « de droite » et deux bureaux « de gauche » (salle polyvalente de La Couronne et Maison de Carro). Les candidats communistes obtiennent leurs meilleurs scores dans deux bureaux du groupe scolaire Louise-Michel (70,76% et 67%), au groupe scolaire Di Lorto (quartier de Notre-Dame-des-Marins) avec 66,29% et au groupe scolaire Robert-Desnos (quartier de Canto-Perdrix) avec 65,75% des suffrages.

A Port-de-Bouc, où les candidats ont obtenu le score « inespéré » selon Évelyne Santoru-Joly de 62,47%, un seul bureau, situé dans un quartier d’habitat pavillonnaire s’est prononcé majoritairement pour le FN. « On a entendu souvent : "la municipalité fait pour les plus pauvres et pour nous il n’ y a rien", on explique que les financements ne sont accordés que pour les quartiers prioritaires ; conformément aux engagements que nous avons pris à l’issue des élections municipales, nous allons continuer à aller vers cette population pour discuter sur le fond, c’est une bataille idéologique » explique la candidate. Une autre bataille va désormais commencer au Conseil départemental pour le groupe situé à la gauche du PS : « nous sommes contents d’avoir conservé trois cantons, ce n’était pas gagné d’avance, avec un score de 14% sur le plan départemental, c’est une force sur laquelle il va falloir compter ». L’objectif est maintenant « d’aller plus avant dans la démocratie, quelque soit le ou la présidente » poursuit-elle. Cela passe par la création de Conseils de cantons et « une action politique plus importante que jusqu’à présent ».

Jean-François Arnichand (La Marseillaise, le 31 mars 2015)

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.