Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil
 

Agenda de la fédération



Agenda des sections



Flux rss

 
 
 

Canton de Gardanne. Le canton reste à gauche

Le binôme, Rosy Inaudi (EELV) - Claude Jorda (PCF), l’emporte face au FN avec 51,24%.

L’appel républicain de l’entre-deux-tours a été entendu sur le canton de Gardanne, où les électeurs permettent au Conseiller général communiste sortant, Claude Jorda, de retrouver son siège au sein de l’assemblée départementale. Une victoire partagée avec Rosy Inaudi (EELV), qui va aborder ce 1er mandat politique avec une priorité déjà établie : « En tant qu’écologiste, il me tient à cœur de travailler sur la transition énergétique, l’un des premiers dossiers à prendre en charge, notamment parce qu’il sera porteur de nouveaux emplois. » La victoire a toutefois un goût amer pour cette Pennoise qui, au sortir des dépouillements sur sa commune, exprime son inquiétude : « Je suis soulagée qu’on ait gagné, mais aux Pennes, le FN est arrivé en tête, et j’ai peur qu’un jour, ma commune ait un Maire frontiste… » Hier, sur les 5 communes que compte désormais le canton, seule celle des Pennes-Mirabeau a en effet placé Martine Fornerone et Maximilien Fusone en tête, avec 53,54% des suffrages (soit 4.372 voix) face à 46,46% pour le binôme de gauche (3.794 voix). Au 1er tour, les électeurs s’étaient pourtant tournés vers Georges Cristiani, bien aidé par l’aura locale de son remplaçant Michel Amiel, Maire des Pennes…

« Les digues entre droite et FN sont rompues »

Phénomène inverse à Septèmes où, au 1er tour, le FN s’était largement imposé avec 41,31% des voix (33,98% pour Inaudi-Jorda). Hier, la gauche a finalement pris la tête sur la ville administrée par le Maire PCF André Molino, avec 52,53%. Une percée fulgurante due à un report de voix payant. A Gardanne et à Mimet, le FN est derrière. Idem à Simiane, où le Maire UMP Philippe Ardhuin (candidat du binôme UMP-UDI arrivé dernier au 1er tour) s’était pourtant aligné sur le « ni-ni » anti-républicain prôné par Nicolas Sarkozy. Ce que d’ailleurs, déplore Claude Jorda : « Malgré la victoire, on se rend compte que malheureusement, les digues entre la droite et l’extrême-droite ont été définitivement emportées. De nombreuses voix de droite sont allées vers le FN. Avec 587 voix d’avance, on l’a échappé belle en tant que canton de gauche, mais voir que la droite et le FN se trouvent sur la même logique de xénophobie est très inquiétant. »

Quoi qu’il en soit, Claude Jorda aborde ce second mandat avec le même objectif que le précédent : la participation citoyenne, qui continuera à prendre la forme, notamment, de Conseils cantonaux qui, ces dernières années, lui ont permis de promouvoir, auprès de l’assemblée départementale, les attentes et les propositions des citoyens eux-mêmes. Une démarche dans laquelle Rosy Inaudi a d’ores et déjà promis de s’inscrire.

Sabrina Guintini (La Marseillaise, le 30 mars 2015)

Taux d’abstention hier : 49,77%.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.