Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil > Vos élu(e)s locaux
 

Dans l'agenda



Agenda de la fédération



Agenda des sections



Flux rss

 
 
 

Pays d’Aubagne. Le consensus s’invite dans l’assemblée

En dépit d’échanges lors du DOB, le Conseil communautaire a été calme avec des votes unanimes.

Robuste sur le papier, avec 37 délibérations à l’ordre du jour et le débat d’orientation budgétaire (DOB), le Conseil communautaire, avant-hier soir au centre Agora, a finalement été plutôt paisible.

Pour preuve, l’ensemble des délibérations a été approuvé à l’unanimité. Une chose rare rendue certainement possible par le départ de Joëlle Mélin, juste après le DOB introductif, l’élue FN étant une habituée de l’abstention ou de la non participation au vote…

Peut-être est-ce le fait d’avoir limité les interventions à dix minutes par Groupe ou bien parce que la droite reprend de très nombreux projets engagés par l’ancienne majorité, mais l’opposition de gauche ne s’est pas insurgée contre les orientations présentées.

Sylvia Barthélémy a d’abord fustigé le désengagement financier « terrible » de l’État. Une situation « étouffante » pour l’Agglo qui enregistre pour 2015 « une perte sèche de 1,3 million d’euros ». Le tout alors que l’on demande aux collectivités locales de réduire la voilure tout en leur transférant des compétences. « Une opération d’équilibriste sans filet », pour la présidente de l’Agglo, qui prône « la responsabilité et l’action ».

Tout en se félicitant d’avoir « maîtrisé nos dépenses de fonctionnement [-6%] », l’élue UDI, à défaut de baisser les impôts, ne les augmentera pas. Et de lancer six axes, évoqués lors de ses vœux fin janvier : bouger mieux, demeurer mieux, investir mieux, recycler mieux, accueillir mieux et gérer mieux. A noter le fort accent mis sur le développement économique, dont « l’objectif est de créer 5.000 emplois d’ici à 2020 ».

Des orientations qui « vont dans le bon sens » pour Gérard Gazay. Au nom du groupe « Aubagne-Cuges au cœur du territoire », le Maire d’Aubagne tresse des lauriers à la Présidente de l’Agglo. « Transparence », « responsabilité fiscale », « volonté d’épauler les communes sans orientation partisane », « dynamiser le territoire », l’élu UMP voit dans la politique de son binôme aux élections départementales « une véritable rupture ».

« Une gestion saine » en héritage

Du côté du Groupe des Maires, Pierre Coulomb (Saint-Zacharie) se contente de quémander à l’Agglo un soutien financier, « un ballon d’oxygène qui nous fera le plus grand bien ». Dans une réponse préparée, Sylvia Barthélémy consent à prendre « à la charge de l’Agglo la totalité » d’un fond initialement versé par les communes, soit 600 000 euros au total.

Un DOB qui intervient à moins d’un an de l’entrée en vigueur de la métropole. Toujours prompte à verser dans le délitement politique et institutionnel, Joëlle Mélin dénonce des « effets d’annonce ». « On ne peut pas lancer des projets qui ne déboucheront pas », tance l’élue FN, qui réclame de « la prudence » alors que « la France ne se redresse pas et que l’Europe plonge ». « Vous êtes d’une négativité absolue », rétorque Sylvia Barthélémy, qui, au contraire, préfère initier un maximum de projets afin qu’ils ne soient « plus contestés par la métropole ».

Enfin, la gauche rejoint la Présidente sur le couplet contre le désengagement de l’État. « Lorsque nous le dénoncions, cela nous valait de votre part que de la mauvaise gestion », rappelle Antoine Di Ciaccio, du Groupe « A gauche pour un territoire solidaire ». L’ex-Vice-Président délégué aux Finances préfère retenir la « gestion saine du budget » dont la droite a hérité. Même le budget transports n’explose pas, « contrairement aux propos catastrophiques sur le coût du tramway ». L’élu cugeois égratigne les résultats de l’audit. « On s’aperçoit que l’effet ciseau présenté est en fait dû à la baisse de la lame des recettes que l’augmentation de celle des dépenses », conclut-il.

Le budget sera voté le 30 mars.

Florent De Corbier (La Marseillaise, le 4 mars 2015)

Au fil du Conseil

Groupes. Quatre groupes communautaires ont été constitués. Ils regroupent tous les élus, à l’exception de la Présidente et de Joëlle Mélin, unique élue FN. « Aubagne-Cuges, au cœur du territoire », 22 membres ; « Maires et leurs élus majoritaires », 21 membres ; « A gauche pour un territoire solidaire », 11 membres et « L’Agglo pour tous », 5 membres.

Pagnol. A l’instar d’Aubagne, l’Agglo a voté à l’unanimité l’attribution d’une subvention de 150 000 euros à l’association « Aubagne capitale Marcel Pagnol 2015 ». Ouverte samedi dernier, l’année hommage au 120e anniversaire de la naissance de l’académicien a, selon Sylvia Barthélémy, réuni 50.000 personnes, « un moment absolument fantastique ».

Eau locale. L’Agglo a acté la participation de la SPL « L’eau des collines » à des études menées pour identifier des ressources en eau souterraine. La zone, dite « unité du Beausset », s’étend sur une partie du territoire. Les premiers résultats confirment la présence d’une nappe d’eau en écoulement continu. Cette ressource locale pourrait à terme alimenter les réseaux du territoire.

La Marseillaise, le 4 mars 2015

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.