Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil > Vos Conseillers régionaux
 
 
 
 

Front de gauche. Les choix budgétaires en débat public

Rencontre avec les Conseillers régionaux à Septèmes ce soir.

Les élus régionaux du Front de gauche poursuivent leur série de rencontres avec les habitants de Paca. Ce soir, ils seront à Septèmes-les-Vallons. « Nous voulons débattre avec les citoyens de l’élaboration du budget du Conseil régional », indique Gérard Piel (PCF) le Président du Groupe du Front de gauche.

Selon lui, les décisions du gouvernement risquent de « mettre la Région dans l’impossibilité d’assumer ses missions et ses priorités pour 2015 ».

« L’État va nous sucrer 48 millions d’euros -c’est l’équivalent de deux lycées neufs- qui s’ajoutent aux 15 millions en moins de l’année dernière. Si rien n’est fait, ce sera la quadrature du cercle. Il faudra réduire les transports, la formation professionnelle ou la carte Zou. Nous nous y refusons », prévient-il.

Engager un bras de fer avec l’État

Pour le conseiller régional, il est nécessaire « d’engager un rapport de force avec le gouvernement dans lequel la mobilisation des citoyens a un rôle important à jouer. »

En clair, les élus régionaux du Front de gauche proposent de menacer le gouvernement de renoncer aux financements apportés par la Région dans des projets conduits par l’État. « La participation du Conseil régional aux travaux de la L2, du tunnel de Tende et d’ITER représente 50 millions d’euros, un montant équivalent aux dotations que l’État refuse de nous verser », souligne Gérard Piel. « Pour l’heure nos collègues de la majorité nous écoutent poliment mais ne se sont pas exprimés sur cette question », reconnaît-il.

Par ailleurs, l’élu dénonce la grande incertitude qui entoure l’élaboration du budget régional : « L’État est en retard sur le contrat de plan État-Région, nous n’en connaissons donc pas encore les montants, nous ne disposons pas plus des sommes représentées par les Fonds européens qui vont être transférés à la Région et enfin, la date des prochaines élections régionales n’est pas clairement fixée. La sagesse voudrait que le vote du budget prévu pour le 12 décembre soit reporté en février-mars », conclut-il.

Léo Purguette (La Marseillaise, le 5 novembre 2014)

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.