Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil > Vos Conseillers régionaux
 
 
 
 

Le lycée Brochier reprend ses quartiers

Lycées. Jean-Marc Coppola, Vice-Président de la région Paca, visitait hier le lycée professionnel du boulevard Mireille Lauze qui retrouve ses locaux après deux ans de travaux.

Shorts et baskets de rigueur pour les profs du lycée professionnel Brochier hier. Pas de prolongation de vacances pourtant mais une fin de déménagement : leur établissement revient dans ses murs après deux ans d’exil au lycée Michelet pour cause de travaux.

« On vit une rentrée à part, les élèves arriveront dans une semaine. Pour l’heure les professeurs s’entraident pour tout remettre en place », indique Gisèle Alcaniz la Proviseur en accueillant Jean-Marc Coppola, Vice-Président communiste de la région Paca en charge des lycées.

Les fondations du LP Brochier, situé sur un terrain argileux, ont en effet dû être consolidées pendant une année puis une phase de désamiantage a prolongé d’autant les travaux.

« Le souci de l’école de l’égalité »

Tandis que les enseignants s’affairent dans les ateliers de maroquinerie et de mode ou autour des plateaux médicaux, la visite se poursuit.

« J’ai tenu à me rendre pour cette rentrée dans un établissement professionnel dans lequel la Région a investi 3,8 millions d’euros. Nous avons le souci de l’école de l’égalité », insiste Jean-Marc Coppola. Cheminant à travers les cartons, il salue « l’équipe volontaire et soudée qui par son engagement va permettre aux élèves d’être accueillis dans de bonnes conditions ».

Pour l’élu communiste, la principale difficulté de la rentrée dans le second degré est l’austérité. « La baisse des dotations de l’État aux collectivités pénalisent les investissements. À la Région nous maintenons la priorité à la jeunesse : gratuité des manuels, gratuité du premier équipement pour les élèves de lycée professionnel, extension de la tarification sociale des cantines, carte ZOU… J’y suis très attentif », ajoute-t-il.

Considérant que le gouvernement « n’est pas à l’écoute de la souffrance des enseignants », Jean-Marc Coppola redoute un creusement des inégalités. Également Conseiller municipal de Marseille, il déplore d’ailleurs la mise en place de la réforme des rythmes scolaires « sous le signe des inégalités ».

Après un tour dans les cuisines flambant neuves et la découverte de l’étage tertiaire répondant aux nouvelles exigences du bac pro gestion et administration, le Vice-Président de Région reçoit les personnels, globalement satisfaits de retrouver de bonnes conditions de travail avec un bémol : il reste à remettre en route les ascenseurs.

La Marseillaise, le 3 septembre 2014

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.