Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil > Le Front de gauche
 

L'agenda



Flux rss

 
 
 

Roquefort-la-Bédoule. La montée de l’extrême droite inquiète

Le FN recueille 32 % des suffrages. Avec 12,23% des voix le Front de Gauche résiste bien.

A l’annonce des résultats du vote pour les élections européennes, les militants du Front de gauche, présents au dépouillement des bulletins, ont été stupéfaits, non pas par la victoire du Front National (FN) qui était annoncée par les instituts de sondage, mais par l’ampleur de son score. Crédité de 32% des suffrages, le FN arrive en tête, loin devant la liste UMP à 23% et celle Front de gauche conduite par Marie Christine Vergiat à 12,23%. Europe Écologie les Verts et le Parti Socialiste (PS) à 7,9% sont très loin derrière.

Il est à noter que le FN est le seul parti dont la mobilisation est identique à celle des municipales. Ses électeurs ne se sont pas abstenus.

« Ce soir on assiste à la mort du PS local. Les socialistes bédoulens peuvent remercier Hollande et Valls. Nous réalisons un score honorable qui reflète le socle électoral du Front de gauche sur la commune », commente un militant Front de gauche un peu résigné. A 20h, les smartphones connectés à la toile ont donnée la seconde mauvaise nouvelle de la soirée. Les estimations nationales plaçaient le Front de gauche au niveau de la précédente élection de 2009, c’est à dire aux alentours de 7%. Amertume, déception pouvaient alors se lire sur les visages des militants. « Ce vote sanctionne l’austérité imposée par le Président de la République et son Gouvernement. Ils n’ont pas tiré les leçons des municipales et toutes les forces de gauche en font les frais. Si rien ne change qu’en sera-t-il à la prochaine consultation électorale ? » a-t- on pu entendre.

Un Travail d’éducation populaire

Les militants Front de gauche de Roquefort-la-Bédoule se sont retrouvés, comme chaque lundi soir, au Cercle Républicain pour faire le point. Ils se sont dits inquiets par la montée de l’extrême droite dans la commune mais résolus à gagner la batailles des idées. Aller à la rencontre  de la population, lui demander une plus grande implication citoyenne, faire un travail d’éducation populaire, réorganiser le Front de gauche et l’élargir à toutes celles et ceux qui refusent les politiques d’austérité et le diktat de la finance, sont les principales idées fortes qui se sont dégagées de la réunion.

La Marseillaise, le 28 mai 2014

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.