Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil > Le Parti
 

Agenda PCF 13

Flux rss

 
 
 

Gardanne. Et de sept pour Roger Meï !

Le premier conseil municipal de la nouvelle mandature a eu lieu hier matin.

Environ 350 personnes se sont massées entre les murs de la Maison du Peuple hier matin pour assister au premier Conseil municipal de la nouvelle mandature, une cérémonie intronisant officiellement le Maire et ses Adjoints. Roger Meï s’est vu remettre l’écharpe de Maire pour la 7e fois, après le scrutin de rigueur auquel le Groupe de Jean-Brice Garella a décidé de ne pas prendre part. Les 6 élus (JB Garella, Bruno Amic, Pierre Sandillon, Brigitte Apothéloz, Grégory Calemme et Michelle Aznif - Karine Martinez étant excusée) ont d’ailleurs boudé la totalité des votes à l’ordre du jour : nomination du Maire, nombre et désignation des Maires Adjoints.

Des projets élaborés dans la concertation

Acceptant mal la défaite pourtant honorable (69 voix de moins que la liste de Roger Meï, un résultat qui permet au Groupe d’opposition de gagner 3 nouveaux sièges), les élus « garellistes » PS et UDI sont donc restés discrets - à l’image de leurs soutiens qui, dans la salle, ont vu leurs sifflets de désapprobation largement couverts par les tonitruantes ovations des pro-Meï. Chantal Cruveiller (UMP) et les deux jeunes élus FN Clément Lepoittevin et Marine Garcia, ont quant à eux, voté blanc aux délibérations. Si l’équipe Garella a joué la carte du mutisme, Chantal Cruveiller aurait quant à elle, bien aimé prendre la parole. C’est donc « en off » qu’elle tient à dénoncer « les manoeuvres politiciennes de ceux qui souhaitaient que notre équipe tourne le dos à nos valeurs de droite (…) par des arrangements électoraux d’entre deux tours », réaffirmant : « je représenterai l’UMP et la droite républicaine à nouveau pour 6 ans ».

« Les élections passées, je serai le Maire de tous » lance Roger Meï, qui évoque un contexte national difficile pour ces élections, « avec un chômage en hausse, les caisses vidées par les deux Présidents qui se sont succédé. Le Gouvernement doit tirer les leçons de la déculottée prise par les représentants du pouvoir ». La récente intégration de la ville dans la Communauté du Pays d’Aix (CPA) a aussi changé la donne, risquant de jouer les trublions dans l’élaboration des prochains budgets municipaux. « Nous continuerons à faire entendre notre voix au sein de la CPA » rassure le Maire, alertant une fois de plus « le pire reste à venir, avec la métropole. Nous nous battrons pour que les communes ne disparaissent pas. Nous refusons de financer le déficit de Marseille ». Rappelant ses priorités -enfance, jeunesse, solidarité, environnement- Roger Meï énumère aussi les grands chantiers en cours ou à venir : Maison de la Vie Associative, rénovation du foyer du 3e âge, extension des écoles de Biver, centre des arts et des loisirs, pôle culturel et scientifique à Morandat, ferme pédagogique, Maison de la Formation… « Nous nous inscrivons dans l’avenir avec ces beaux projets, le tout, comme toujours, dans la concertation avec les habitants ». Le prochain Conseil municipal aura lieu le 24 avril à 18h en mairie(*). Il y sera notamment question du vote du budget.

Sabrina Guintini (La Marseillaise, le 6 avril 2014)

(*)Séance publique.

Dix adjoints ont été nommés

Hier matin, les trente-cinq membres du nouveau Conseil municipal ont procédé à l’élection des adjoints au maire. Leur nombre a été fixé à dix, soit un de plus que la précédente mandature. Le groupe d’opposition de Jean-Brice Garella n’a pas souhaité prendre part au vote. Les trois autres Conseillers d’opposition, Chantal Cruveiller (UMP), Clément Lepoittevin et Marine Garcia (Front National) ont pris soin de laisser les bulletins bien en vue sur leurs tables, glissant un bulletin blanc dans leurs enveloppes.

Ont été élus à l’issue du vote : Yveline Primo, Bernard Bastide, Nathalie Nérini, Jeannot Menfi, Jocelyne Arnal, Mustapha El Miri -déjà Adjoints lors du précédent mandat. De Conseillers municipaux, ils deviennent Maires Adjoints : Valérie Pona, Guy Porcedo, Jocelyne Masini et Anthony Pontet (« la relève » a lancé Roger Meï -on se gardera pour l’heure d’interpréter ces paroles…), particulièrement actifs pendant la campagne, se voient donc confier des responsabilités exécutives au sein de la majorité.

Les différentes délégations n’ont pas encore été rendues publiques -les discussions étant toujours en cours. Seule certitude : Yveline Primo restera Première Adjointe. Mustapha El Miri, quant à lui, devrait logiquement être à nouveau désigné Adjoint à la culture. Les Gardannais en sauront davantage à l’occasion du prochain Conseil municipal, le 24 avril prochain.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.