Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil > Le Parti
 

Agenda PCF 13



Flux rss

 
 
 

Port-Saint-Louis-du-Rhône. « La victoire à notre portée »

La réunion publique de la liste conduite par Jean-Marc Charrier a fait salle comble jeudi soir.

Les chaises installées dans la salle Pagnol n’ont pas suffi pour accueillir tout le monde, et c’est debout que les sympathisants de Jean-Marc Charrier ont assisté au grand rassemblement jeudi soir.

Car l’heure est plus que jamais à la mobilisation, et les nombreux soutiens ont conforté le Maire sortant dans sa volonté de poursuivre la dynamique « que nous avons engagée depuis 6 ans, en investissant 29 millions d’euros à Port-Saint-Louis, mais avec seulement 8 millions d’emprunt. Tout le reste, nous sommes allés le chercher auprès du SAN, du Conseil général, du Conseil régional et de l’Etat. C’est cela un maire qui se bat pour sa commune ! »

Mercredi matin, Frédéric Vigouroux, réélu à Miramas dès dimanche et Vice-Président du SAN Ouest Provence, était avec lui sur le marché et, hier soir, c’est son Adjoint Jean-Marin Pascal qui le représentait. Pierre Dharréville, Secrétaire fédéral du PCF, est aussi venu encourager le Maire sortant. Gaby Charroux, Député de la circonscription, était quant à lui chaleureusement accueilli : « J’ai fait une pause dans la campagne menée dans ma ville parce que vous le méritez, les habitants, Jean-Marc Charrier et toute son équipe, Port-Saint-Louis ! », lance-t-il au milieu des applaudissements. « Il faut expliquer le travail mené avec générosité, sincérité et compétence par une équipe qui mérite de gagner », poursuit-il en évoquant Jean-Marc Charrier « comme un frère » : « J’ai envie et besoin qu’il continue, pour le meilleur de Port-Saint-Louis. »

Convaincu « du potentiel qui est là », Jean-Marc Charrier ne doute pas que la victoire est à « notre portée ». Et il rappelle opportunément « que nous nous retrouvons dans la même situation que pour les cantonales en 2011, où Philippe Caizergues m’avait devancé… et, au 2nd tour, nous avons gagné ! » Des propos qui ont galvanisé le public, comme les attaques contre « le tandem Alavarez-Caizergues » : « J’ai lu dans leur document que je tombais dans la calomnie. Si moi je suis tombé dans la calomnie, je me demande où eux sont tombés ! »

Et de fustiger la gestion des « amis et colistiers de Mr Alvarez qui ont géré la ville pendant 19 ans, et l’ont laissé se dégrader : les rues, les trottoirs, les réseaux d’eau et d’assainissement, les bâtiments publics ». Plus grave, selon Jean-Marc Charrier, « ils ont voté contre tous les projets structurants : le quai des Tellines, le lotissement au faubourg Foch, la reconstruction du Bureau central de la main-d’œuvre des ouvriers dockers (BCMO), les colonies, l’aide aux seniors… Ils sont contre tout et surtout contre nous ! »

Alors, Jean-Marc Charrier le répète : il ne faut pas d’un « retour en arrière » et rassembler « les forces de gauche, les progressistes, les démocrates, les républicains » pour continuer à « aller de l’avant avec le nouveau collège, la nouvelle crèche, la reconstruction de la maison de retraite, la maison des Services au public, le camping, le village de vacances ». Et d’appeler « chacun d’entre vous à rencontrer la famille, les amis, toute la population de Port-Saint-Louis qui aspire au meilleur ».

Un message qui a été bien compris, puisqu’à la fin de la soirée, c’était l’effervescence autour des tables avec des tracts, et où chacun s’inscrivait selon son quartier pour rassembler jusqu’au dernier moment.

Nathalie Pioch (La Marseillaise, le 29 mars 2014)

Plainte de Jean-Marc Charrier pour menaces de mort

Hier matin, des tags ont été découverts sur des murs à l’entrée de ville, et des inscriptions sur les affiches de la liste conduite par Jean-Marc Charrier. Et plus grave, des propos injurieux et des menaces de mort sur sa personne. Ce dernier a tenu à réagir : « Est-ce la conception du débat démocratique que méritent les Port-Saint-Louisiens ? Avec gravité, je tiens à dénoncer vigoureusement ces pratiques indignes et scandaleuses. Indignes et scandaleuses envers ma fonction de Maire et ma personne. Mais surtout indignes et scandaleuses envers l’ensemble des Port-Saint-Louisiens. Ce sont eux que l’on attaque à travers ma personne, eux que l’on méprise et insulte. Ces pratiques rappellent un passé que je souhaite révolu. J’ai donc déposé plainte pour menaces de mort. Pour ma part, j’ai toujours appelé à un débat démocratique, serein, respectueux de chacun et sans haine. Ce sont des propositions, des engagements, un projet qui doivent être au cœur de ce débat, au cœur des choix des habitants. C’est l’action pour satisfaire les besoins de toute la population, pour le bien-vivre ensemble et l’avenir de Port-Saint-Louis qui m’anime. Ces comportements et ces provocations ne me feront pas dévier de ma ligne de conduite. La force de mon engagement envers les Port-Saint-Louisiens n’en sort que renforcée. Et je continuerai à défendre et promouvoir les intérêts de tous. »

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.