Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil > Le Parti
 

Dans l'agenda



Flux rss

 
 
 

Venelles. Lettre ouverte de Christian Desplats aux électeurs, candidats, commentateurs et autres blogueurs venellois...

Cher(e)s venellois(es),

Comme vous avez pu le constater, j’ai évité « de me mettre en avant » durant cette campagne électorale.

Désigné comme tête de liste pour représenter et défendre le programme et la liste « Pour une Alternative de Gauche, Ecologiste et Solidaire », je me suis abstenu de toute personnalisation, bataille d’égos ou concours de beauté masculine avec ma binette partout.

Ma conception de la démocratie m’a fait privilégier le collectif, le consensus, le débat et l’expression commune.

Merci à tou(te)s mes colistier(e)s de leur engagement, leur énergie et leur enthousiasme pour m’entourer et porter collectivement nos valeurs et nos convictions dans cette campagne.

Cependant, face aux questions, attaques ou critiques dont je suis personnellement l’objet depuis quelques jours, le moment me parait venu, à la veille du scrutin, d’apporter quelques précisions sur ma situation et mon positionnement personnel :

1/ J’ai été désigné collectivement comme tête de liste par les candidats et les soutiens de la liste Alternative de gauche, écologiste et solidaire alors que je n’en revendiquais initialement que la dernière place. Il leur a semblé en effet que mes compétences dans les domaines de l’environnement et la gestion des collectivités locales, ainsi que mon expérience d’élu local et régional pouvaient constituer un atout supplémentaire de sérieux et de crédibilité à notre liste.

Après avoir vérifié qu’une telle candidature était compatible non seulement avec la nouvelle loi sur le cumul des mandats, mais aussi avec les engagements, plus restrictifs encore, de la charte Anticor sur l’éthique et la transparence en politique, signée par l’ensemble de notre liste, j’ai accepté cette proposition. Il n’y a donc aucune ambition personnelle dans ma candidature, ni volonté de cumuler des mandats. Juste la volonté d’être utile pour défendre des valeurs et des convictions au sein de la municipalité de Venelles.

2/ Je réside à Venelles depuis un peu plus de trois ans. Mais j’ai habité douze ans au centre du village de Puyricard et dix ans à Aix ; cela fait 25 ans que je fais mes courses à Venelles.

Cette situation de Venellois récent me donne cependant l’avantage d’avoir un regard extérieur averti sur la situation locale, n’ayant en ce qui me concerne jamais vécu sous l’ombre tutélaire de Jean-Pierre Saez ou de Pierre Morbelli. Mon indépendance est donc totale à l’égard de l’histoire politique de Venelles. Les autres candidats ne peuvent pas en dire autant, loin s’en faut.

3/ Le scrutin de dimanche dernier a donné largement plus de 67% des voix à la droite (Chardon 45% + Mercier 22% + la frange droite et centre de Desprez).

En tant qu’écologiste et homme de gauche, je regrette ce résultat ; en tant que démocrate, j’en prends acte et le respecte. Rien ne sert de faire semblant d’y croire et d’entretenir l’illusion d’une impossible victoire de la gauche en additionnant des choux et des carottes. Ce serait tromper les électeurs !

4/ Depuis dimanche soir, en accord total avec notre équipe et nos soutiens, j’ai donc refusé les petits arrangements entre amis, magouilles ou manœuvres pour faire soi-disant barrage à la réélection du maire sortant ; tout le monde sait parfaitement qu’il ne s’agit que de propagande pour sauver quelques sièges au conseil municipal.

Mes convictions politiques et mon éthique m’ interdisent en effet de rentrer dans ce jeu politicien.

5/ L’enjeu de dimanche prochain est donc clair désormais : se donner les moyens de faire vivre une véritable démocratie à Venelles, avec un pouvoir clairement à droite, et un contre-pouvoir clairement à gauche. Car dans une démocratie, il ne peut y avoir de pouvoir sans contre-pouvoirs ; sinon, c’est la porte ouverte à tous les risques de dérives autoritaires.

La liste Desprez officiellement sans étiquette, publiquement « droite, centre, gauche », clandestinement soutenue par le parti socialiste des Bouches-du-Rhône sous tutelle, dont le secrétaire fédéral vient ce jour-même d’être déféré au tribunal correctionnel pour recel de détournement de fonds publics (« mais chut, il ne faut pas le dire, ça va nous faire perdre des voix ! »), ne peut représenter seule une opposition crédible, forte, transparente tant elle s’est déconsidérée dans ses ambiguïtés, changements de chefs de file, manque de projet clair et cohérent.

6/ J’en appelle donc à tou(te)s les venellois(e)s démocrates, écologistes, de gauche à voter pour notre liste Alternative, seul vote utile pour construire une véritable opposition à la majorité de droite et faire valoir nos convictions écologiques et solidaires.

Pour ma part, je m’engage à tout mettre en œuvre pour m’atteler à cette tâche avec mes colistier(e)s élu(e)s, et à vous en rendre compte.

Rendez-vous dimanche soir !

Bien cordialement,

Christian Desplats

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.