Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil > Le Parti
 

Agenda PCF 13



Flux rss

 
 
 

Trets. L'urgence d’un renouveau citoyen.

Roger Tassy : « Avec vous, j’irai jusqu’au bout »

Jeudi, la salle comble des Colombes a connu une ambiance digne de la victoire (2011) de Roger Tassy, alors Maire et Conseiller général. Lors de cette ultime réunion publique avant 2nd tour, ce dernier, en candidat 2014 plein d’énergie, lance à ses colistiers : « Vous m’avez offert une cure de jouvence », et comme un message à ses adversaires de droite, précise : « Ce n’est pas l’écharpe qui fait l’élu, c’est l’estime que lui portent  ou pas ses concitoyens. » Depuis l’arrivée de l’ UMP, Trets vit une situation inédite, avec un Maire sortant « à bout de souffle » alors qu’il termine là son 1er mandat, mettant son label UMP au vestiaire pour affronter les trois autres listes de droite dont beaucoup sont ses anciens alliés. « Parlons de la valse de ses amis politiques depuis 6 ans. Il a réussi à atomiser sa majorité », insiste Roger Tassy après avoir décrit comment J.-C. Féraud a désorganisé les services de la ville, et salué les personnels qui « heureusement ont leur conscience professionnelle. »

Depuis 6 mois au moins, la liste de Roger Tassy a bâti des propositions inspirée de celles de la population : « C’est ainsi que nous avons dégagé les priorités pour les années à venir. Les espaces publics, la propreté, la circulation, les services aux habitants, les logements sociaux, les installations sportives… », énumère-t-il, poursuivant : « J.-C. Féraud avait hérité d’une situation financière saine. Or qu’a-t-il réalisé ? Jamais l’investissement de la commune n’a été aussi bas depuis 20 ans. » Hormis le gymnase à la toiture en toile qui va coûter une fortune, son magistral bilan s’affiche avec « les nuits de Trets à 300.000 euros dont personne ne sait qui va payer en juillet prochain. Il n’a plus ses alliés d’infortune, l’Union des commerçants qui vit sa seconde hibernation depuis 6 ans ». Ovationné par le public, il conclut : « J’irai jusqu’au bout de mon mandat. »

La Marseillaise, le 22 mars 2014

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.