Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil
 
 
 
 

Berre-l'Etang. « Mon objectif est de contribuer au redémarrage de la raffinerie »

Soutenue par le Front de gauche, la liste conduite par Patrick Sciurca se veut rassembleuse.

Engagé, et à gauche. La liste conduite par Patrick Sciurca entend pousser le débat de fond à gauche, pour répondre aux attentes des Berrois. Avec le soutien du Front de gauche, la liste comporte des militants communistes, socialistes ou écologistes. Pouvoir d’achat, emploi, services publics… les thèmes de mobilisation ne manquent pas.

Bien évidemment, la place de l’industrie autour de l’étang est un axe majeur de ses priorités. « Je vais droit au but : l’objectif c’est le redémarrage de la raffinerie », explique Patrick Sciurca, syndicaliste lui-même issu de ce secteur d’activité. « Mon engagement porte notamment là-dessus. Je m’engage à défendre les aspirations des salariés grâce à qui la lutte a été menée. »

La volonté « de rajeunir notre liste » est également affichée. « Les membres de notre liste sont des personnes qui vivent notre ville et veulent la faire avancer. »

Lors de la campagne, Patrick Sciurca a pu prendre la température au niveau des exigences des habitants. « Il y a de grande difficultés à se loger en ville car les logements sociaux ne sont pas construits », regrette-t-il. « Le rôle d’un maire est de permettre à ses habitants de loger sa population dans des logements à taille humaine. »

Parmi ses autres propositions figurent par exemple en bonne place : « Une crèche car les demandes sont très nombreuses en ville », « la création de comités de quartier ». Le tout, « en toute transparence, comme pour les logements sociaux pour laquelle des Berrois seront tirés au sort pour participer à la commission d’attribution ».

Au dernier jour de campagne, le candidat estime que « l’accueil a été bon, signe que les Berrois s’intéressent à leur ville et à son avenir ». Patrick Sciurca s’est fait un point d’honneur à « mener une campagne qui respecte les gens et  qui se base sur des débats de fond sur les programmes ».

La Marseillaise, le 22 mars 2014

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.