Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil > Le Parti
 

Agenda PCF 13

Flux rss

 
 
 

Aubagne. « Le bonheur ici et maintenant »

Vœux. L’espace des Libertés affichait complet, hier soir, à l’occasion de la cérémonie des vœux du Maire.

Affluence inhabituelle, hier, à l’Espace des Libertés à l’occasion de la cérémonie des vœux du Maire et du Conseil municipal à la population. Plus d’un millier de personnes a pris d’assaut ce lieu fraîchement inauguré et déjà remplis de symboles.

Inhabituel aussi l’intervention du Maire qui, code électoral oblige, a été contraint de ne pas aborder certains sujets, alors que ce genre d’occasion est le moment pour les idylles de faire le bilan de l’année et évoquer les perspectives à venir pour leurs communes. « C’est la loi électorale qui veut ça, et je la respecte. En deux mots, je vous parlerai très peu de l’année qui vient de s’écouler, et encore moins de mes projets pour le futur », a-t-il indiqué.

Mais cette contrainte juridique, ne l’a pas du tout empêché d’évoquer, avec beaucoup d’enthousiasme et d’ardeur, quelques événements marquants de l’année dans cette « ville populaire » synonyme « du succès et d’attractivité ».

Une attractivité qui a une raison évidente, faisait-il remarquer. D’abord, expliquait-il, « Aubagne à cette audace qui est inscrite dans son histoire », rappelant que François 1er disait qu’elle était la ville provençale qui possédait le plus de libertés. « Ces libertés, elle les avait conquises, elles les défendait et elle les défend encore ». Soulignant « La liberté de décider ici, c’est devenu un défi avec le projet de métropole marseillaise ».

Jaurès un humaniste visionnaire

Attractivité aussi, poursuivait-il, parce que « Le cœur de la Provence et de la Méditerranée bat plus fort à Aubagne qu’ailleurs, parce que notre ville est une ville qui rassemble, accueille un large éventail d’habitants qui cohabitent, se mélangent, s’enrichissent dans le respect mutuel ». Des propos corroborés par Lucien Grimaud qui écrivait : « postée au carrefour de routes importantes, Aubagne a accueilli bien des familles fuyant leur région, leur pays ; c’est à elles aussi que j’ai pensé en écrivant… à ces pèlerins de la liberté qui, poussés par la tourmente, sont venus un jour mettre sac à terre dans la vallée de l’Huveaune, chez nous, et qui sont aujourd’hui chez eux ».

Estimant que cette humanité de Lucien Grimaud, c’est aussi celle de tous les anonymes qui œuvrent tous les jours, à leur manière, pour rapprocher les gens, les peuples, le Maire d’Aubagne a fait également un clin d’oeil à quelques illustres personnages qui ont porté aussi ces valeurs : Stéphane Hessel, Victor Schoelcher, Danielle Mitterrand, Simone Veil, Guy Môcquet ou encore Jean Jaurès un visionnaire « assassiné le 31 juillet 1914, la veille du début de la guerre, il a prophétisé l’immense boucherie… ». Il a également rendu hommage à Nelson Mandela dont la grandeur est « certainement la manière dont il a su mener, avec joie de vivre communicative, une politique de réconciliation qui a étonné le monde ». Aussi le Maire d’Aubagne va répondre à la demande des élèves d’une école qui ne porte pas de nom et qui veulent que ça soit celui de Madiba. « Ça sera chose faite dans quelques semaines » a-t-il assuré. « L’école, c’est celle du Charrel, son adresse, avenue de la Paix ».

Daniel Fontaine a annoncé que la ville ne manquerait pas de fêter « dignement », cette année, le 40ème anniversaire de la disparition de Marcel Pagnol, avant de conclure : « A Aubagne, le bonheur ce n’est pas pour demain, c’est ici et c’est maintenant ».

Mustapha Chtioui (La Marseillaise, le 11 janvier 2014)

Faire perdurer l’esprit de convivialité et de solidarité

Les nombreux participants à cette soirée de vœux ont eu le privilège de voir monter sur l’estrade, aux côtés des élus, les joueurs de l’équipe de foot de l’AFC (CFA2) qui a brillé lors des phases éliminatoires de la coupe de France en allant jusqu’au 32ème de finale perdant avec honneur, aux tirs aux buts,face à une équipe de Dijon  évoluant en 2ème Division nationale.

Ils ont eu aussi le privilège de recevoir les vœux de personnalités locales, nationales et internationales  (Yosrah Frawes, avocate tunisienne militante des droits de l’homme, Stela Farias, Députée de l’État de Rio Grande do Sul (Brésil), les olympien Alaixys Romao et André-Pierre Gignac, Catherine Cullen, Adjointe au maire de Lille, Délégué à la Culture, Benjamin Bocconi, le talent de The Voice saison 2, les humoristes Marc Jolivet et Muhand Fellag, Serge Halimi, le directeur du monde diplomatique, Gustave Massiah, membre du Conseil international du Forum Social Mondial, Jean-François Bernardini (Groupe Corse I Muvrini)…

Mais les Aubagnaises et les Aubagnais ont également émis des vœux pour leur ville et leurs concitoyens. « Des vœux tout simples », lance Gérard Diaz. « Bonheur, santé et que cette année apporte de l’espoir. Je souscris à tous les slogans tout autour dans cette salle ». Chantal, une retraitée souhaite, elle, « du travail pour tout le monde, essentiellement les jeunes ». Johan, jeune homme de 24 ans souhaite aussi le bonheur à tout le monde « et que l’esprit de convivialité et de solidarité perdure dans cette ville dynamique ». Philippe Baratier espère « beaucoup de sérénité et de paix dans le monde ». Beaucoup de verdure dans la ville et une belle campagne électorale. « Que les Aubagnais se mettent tous derrière le Maire qui sera élu quelle que soit son appartenance politique ».

La culture et surtout « beaucoup de moyens  pour les artistes pour de plus en plus de culture dans la ville et ailleurs », lance Christophe.

« J’ai été agréablement surpris d’entendre parler de culture ce soir d’une manière concrète et que la culture soit inscrite dans un projet politique ». Délphine, 22 ans, souhaite, elle, « une très bonne année 2014 pour tous. Du travail, de la santé, la paix, l’égalité, la liberté, et la fraternité ».

Repères

Daniel Fontaine : « Une ville singulière, renforcée par son appartenance au Pays d’Aubagne et de l’Etoile, notre communauté d’agglomération, qui ose des réponses publiques innovantes… »

100.000 visiteurs pour l'édition d’Argilla des 17 et 18 août dernier. Un cru exceptionnel pour cette année Capitale de la culture. Tout comme l’ont été les fréquentations du Pompidou mobile qui a accueilli 40.000 visiteurs ou l’exposition « Picasso, céramiste et la Méditerranée » qui en a attiré près de 50.000. L’expo franchira l’Atantique en 2015, où elle sera visible au Kennedy Centre à Washington.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.