Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil > Le Parti
 

Agenda PCF 13

Flux rss

 
 
 

Aubagne. Il est interdit de s’interdire de penser

La majorité sortante, et sa liste arc-en-ciel conduite par Daniel Fontaine, invite en novembre toute la population à s’exprimer pour élaborer en commun le futur programme municipal.

« Finalement, nous faisons de la politique comme elle devrait être faite par définition. » Au terme d’une conférence de presse, présentant hier les nombreuses actions à venir en novembre de la liste arc-en-ciel, André Danchési, Secrétaire de section du PCF, résume la philosophie du projet de la majorité sortante : mettre le citoyen au cœur de la vie de la cité. « C’est cela même la racine du mot politique », ajoute Josyane Royère (Modem), élue déléguée à la Santé. Donner la parole au peuple, le fondement de la démocratie, a tellement été malmené dans notre société que le concept de « démocratie participative » a dû voir le jour.

C’est donc en s’appuyant sur ce principe, qui fait la force et le succès de la ville, que l’équipe réunie autour de Daniel Fontaine va élaborer son programme. « C’est dans la suite logique de ce que l’on fait depuis de nombreuses années, démontre le Maire. On allume un contre-feu face au marasme démocratique. » « On décide avec et pas à la place des habitants », abonde Patrick Arnoux, Premier Adjoint (PS) et Directeur de campagne. « Mais on ne fait pas de la démocratie pour des raisons électorales », s’empresse-t-il de rajouter. Allusion aux deux candidats adverses de droite (Sylvia Barthélémy, UDI et Garard Gazay, UMP) qui se mettent aussi à visiter les quartiers. « Il est loin le temps des railleries à ce sujet, glisse avec malice encore Patrick Arnoux. Mais eux le font dans l’instant juste pour recueillir des voix et tromper les gens ! »

Avec, par et pour les habitants

Offrir les moyens à chacun de s’exprimer, écouter, proposer…  Autant de remèdes « pour que l’individu lambda ne soit plus spectateur et éviter que son désespoir national et international, sans aucune réponse aux problèmes posés, ne le porte vers les extrêmes », assure Daniel Fontaine. Ce large rassemblement républicain (Front de Gauche, PS, PRG, MRC, Modem, société civile…) entend donc s’appuyer sur ceux qui seront les premiers concernés par les projets municipaux.

« Après un mois d’octobre consacré au bilan qui a permis de constater que la quasi totalité des engagements pris en 2008 a été tenue, novembre sera consacré à l’élaboration du programme », annonce Patrick Arnoux. Dans le prolongement naturel des réunions publiques, Conseils de quartiers, ateliers… chaque Aubagnais est convié pour « faire parler son cœur ». Chaque semaine sera consacrée à un temps fort(*) : « Rencontres partout dans la ville » (du 4 au 10), « Le souffle des quartiers » (11-17), « Tchat et tchatche tous azimuts » (18-24) et « Les rendez-vous thématiques » (25-30). Un mois de remue-méninges très intense où il faudra être doté du don d’ubiquité si l’on veut tout suivre… « On ne sera pas cantonné à certains lieux, on va encore plus loin au devant de tous les gens », s’enthousiasme Hélène Lunetta (PRG), adjointe aux Sports.

Si faire parler les gens est complexe, l’arc-en-ciel a surtout la conviction que la parole et les idées citoyennes valent plus que les quelques avis de prétendus experts. « Nous avons pensé toutes les entrées pour que les habitants s’investissent et prendre ensuite en considération leur avis », clame Magali Giovannangeli (PCF), Présidente de l’Agglo et Adjointe déléguée à la démocratie participative.

De ces multiples échanges naîtront ainsi une synthèse qui pourra faire émerger d’autres mesures emblématiques (gratuité des transports, tramway) ou une « simple » réalisation qui « fait du bien ». La restitution de ces débats se fera en décembre, avant, en janvier la finalisation du programme.

Florient De Corbier (La Marseillaise, le 31 octobre 2013)

(*) Infos et agenda sur : http://pourlamourdaubagne.fr

Il y a actuellement 2 réactions

  • il est interdit de s'interdire de penser

    L'alliance avec le MODEM est à la fois une démarche qui a été positive puisque les élus de ce Parti ont suivi les décisions de la majorité durant 6 ans MAIS il pose problème puisque le MODEM adhère aux politiques d'austérité de l'EUROPE appliquées par le PS en FRANCE. Néanmoins, si le MODEM fusionne avec l'UDI qui a son leader sur AUBAGNE, il est probable que le sigle du MODEM disparaisse de la liste de Daniel FONTAINE. Cela dit, il est bien que l'on parle de transport dit "gratuit" sur AUBAGNE mais il est fait silence sur la politique foncière restrictive afin de limiter le volume de population résidente ce qui a induit une spéculation sur les terrains constructibles depuis plus de 10 ans avec des prix dépassant les 250 000 € pour 1000 m2 constructible. A ce prix les constructions de maisons et de logements sont trop élevés avec des répercussions sur les prix des loyers, sur la taxe foncière et d'habitation. D'oû depuis 5 à 6 ans le départ d'Aubagne de populations à faibles revenus et l'arrivée de populations à rémunérations élevées voir très élevées. Le changement sociologique de la population à AUBAGNE aura des répercussions électorales aux prochaines élections. Espérons que ce thème de la politique foncière sera abordée pour le prochain programme électoral mais j'en doute et il est peut-être trop tard malheureusement

    Par Jean-Pierre MARECHAL, le 04 November 2013 à 11:46.

  • quelles bandes d hypocrites

    quelles bandes d hypocrites aucun programme pour Aubagne pour garder la ville ils donnent leurs corps au diable, c est honteux.

    Par chouchou, le 01 November 2013 à 06:26.