Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil
 
 
 
 

Alain Croce. "Il est hors de question que la gare de Pas des Lanciers ferme"

Au coeur de la plaine de Vitrolles, tout près de Gignac-la-Nerthe, se trouve la gare de Pas des lanciers, très utilisée par les habitants des communes limitrophes. Or, la SNCF prévoit de transformer cette gare en halte ferroviaire sans guichet. Le conseiller communautaire (PCF), Alain Croce, qui se bat auprès des usagers pour empêcher ce projet.

Souvent les communes qui occupent la longue plaine orientale de l'étang de Berre sont considérées comme le coeur géographique - et demain économique - de la future métropole. En son centre, on trouve la gare de Pas des Lanciers, utilisée tous les jours par 2000 usagers "pendulaires" des communes environnantes, Vitrolles, Saint-Victoret et Gignac-la-Nerthe. Or, la SNCF a annoncé cette année qu'elle comptait transformer cette gare en une halte ferroviaire dépourvue de guichet. Un projet qui a suscité la colère de voyageurs réguliers de la ligne qui se sont constitués en comité d'usagers.

Plusieurs élus du secteur les ont rejoints dans leur combat, au premier rang desquels, le conseiller municipal et communautaire (PCF) de Gignac-la-Nerthe, Alain Croce. Cet ancien syndicaliste à la Poste, rompu aux luttes collectives, a donc accompagné ce combat, notamment en l'évoquant devant le conseil communautaire, en juin dernier. Sur le plateau de Marsactu, il détaille les étapes de cette mobilisation. "C'est le syndicat CGT des cheminots qui a lancé l'alerte en faisant signer une pétition sur les quais de la gare. Ils avaient invité des élus et je me suis rendu sur place avec Jean-Marc Coppola [vice-président de la région] et le maire de Saint-Victoret. En quelques heures, 400 usagers ont signé cette pétition. Il y tiennent à leur guichet".

Un peu plus tard, un comité de ligne s'est tenu en mairie de Vitrolles en présence des responsables de la région, en charge des TER et de la SNCF. "Dans les plans de la SNCF, bizarrement, n'apparaissait plus la gare de Pas des Lanciers. Alors nous sommes intervenus pour dire qu'il était hors de question que cette gare ferme". D'autant plus qu'en tant que membre du syndicat mixte des transports de l'est de l'étang de Berre, Alain Croce déclare qu'il a tout fait pour que les lignes de bus desservent cette gare.

En réponse, le directeur de la SNCF a décidé de repousser à la fin de l'année l'application de cette décision, prévue initialement en juillet, pour laisser un peu de place à concertation. "Je l'ai pris au mot et je l'ai invité à participer à une réunion à Gignac en septembre". Sauf qu'entre temps, la direction de la SNCF a rencontré les usagers en réaffirmant sa volonté de fermer le guichet. La prochaine réunion risque d'être animée.

Par Benoît Gilles, le 15 septembre 2013

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.