Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil > Le Parti
 
 
 
 

A Cuges, les futurs candidats peaufinent leurs listes

Alors que Gilles Aicardi soutient le tandem issu de sa majorité, deux autres équipes seraient en gestation.

Les Cugeois recevront ces jours-ci un courrier signé de leur Maire, Gilles Aicardi, non pas pour annoncer sa candidature aux municipales de 2014, mais pour confirmer ce qu'il avait déjà annoncé dans le cadre de ses vœux à la population : après 31 ans de fonction, l'élu ne se représentera pas et préfère passer le flambeau à un tandem qu'il a lui-même choisi. Mireille Parent et Gérald Fasolino, respectivement. Adjointe au Maire et Conseiller Municipal dans la majorité, sont donc appelés à conduire une liste qui "aura le soutien actif de toutes les composantes progressistes organisées", écrit Gilles Aicardi dans son courrier. "Les 21 élus de la majorité municipale actuelle ont approuvé cette proposition", précise le Maire visiblement soucieux de donner l'image d'une union de l'équipe actuelle, autour du principe de cette succession.

Un "couac" qui fait du bruit

Pas une ligne, en revanche, concernant le retrait de ses délégations et de sa fonction à l'ex-Premier Adjoint Claude Gubier, qui s'était faite à huis clos, à la majorité mais pas à l'unanimité, le 7 mars dernier. Un épisode qui faisait désordre, et dont le Groupe d'opposition UMP s'était tenu à l'écart, en ne prenant pas part au vote.

Et pour cause : l'équipe conduite par Catherine Lognos en 2008, a tout intérêt à jouer la division si elle veut augmenter ses chances à la veille du prochain scrutin. Il y a 5 ans, la candidate UMP avait été battue dès le premier tour des élections municipales, par 59,14% des voix contre 40,86%, seules deux listes étaient alors en présence.

Mais après le "couac" de l'exclusion de Claude Gubler, il se murmure dans la commune que ce dernier pourrait bien former lui aussi, une liste. Il se pourrait même que le divorce entre Gilles Aicardi et son Premier Adjoint vienne d'un désaccord concernant l'équipe choisie pour conduire la liste soutenue par la majorité actuelle, en 2014. Redevenu "simple" Conseiller Municipal, l'ancien médecin du Président Mitterrand est aussi le Secrétaire de la section socialiste de Cuges, et son avis pourrait bien peser dans la campagne. Selon lui, il appartient aux instances du PS de décider : "Pour l'instant on réfléchit".

Une campagne qui s'annonce dynamique, alors que Cuges est déjà sous les feux des projecteurs, depuis que le Préfet a demandé à son Maire de se préparer à intégrer la Communauté Urbaine de Marseille. Et là encore Gilles Aicardi et Claude Gubler ne sont pas sur la même longueur d'onde. L'ancien haut fonctionnaire résume volontiers la polémique sur l'intercommunalité à une guerre de pouvoirs, et estime qu'il aurait mieux valu se préparer à une entrée un jour ou l'autre dans Marseille Provence Métropole. Un point de vue qui rejoint celui de Bernard Destrot, déjà en campagne électorale lui aussi. Avec sa colistière France Leroy, il estime qu'avant de dénoncer la métropole "il faudrait savoir objectivement, ce que cela changerait pour cuges".

De là à penser que le débat sur l'intercommunalité arrive à point nommé pour alimenter les joutes municipales…

Marie-Cécile Béranger (La Provence, le 6 juin 2013)

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.