Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil
 
 

13e circonscription. Dynamique citoyenne et passage de relais

 
 

Gaby Charroux, en tête dans toutes les villes de la 13ème circonscription succède à Michel Vaxès.

Le passage de relais est accompli : Gaby Charroux, qui était jusqu'ici le suppléant de Michel Vaxès, siégera bien à l'Assemblée Nationale sur les bancs du Front de Gauche. Comme son prédécesseur, il sera le seul Député communiste de tout le Sud de la France. C'est désormais sa suppléante aux dernières élections cantonales, Isabelle Ehlé qui est appelée à siéger au Conseil Général.

Dans un scrutin où la logique du bipartisme aura joué à fond, le niveau important de l'abstention constitue un des enseignements de ces élections législatives, privées de véritable débat national. Les Députés Front de Gauche y trouveront certainement une raison supplémentaire de plaider pour une 6ème République. Dans la 13ème circonscription où les enjeux industriels, environnementaux, sociaux sont pourtant essentiels, le taux d'abstention s'élève à plus de 42%, frôlant même les 40% à Martigues. Ce n'est assurément pas une bonne nouvelle pour la démocratie et le phénomène de la désaffection des électeurs -que l'on ne peut pas attribuer à la seule répétition des scrutins- mériterait une analyse approfondie. Les attraits de la plage dans notre région n'expliquent pas tout.

Grand chelem

Quoiqu'il en soit, la victoire du rassemblement républicain représenté par Gaby Charroux lors de ce second tour est nette. Arrivé en tête dans toutes les villes de la circonscription, avec 29.919 voix, soit 60,28%, Gaby Charroux recueille un nombre de voix qui va au-delà du total des suffrages recueillis par lui-même (27,4%) et par son concurrent du P.S. René Raimondi au premier tour. Présent au meeting unitaire qui s'est tenu au Gymnase des Salins, les candidats d'E.E.L.V, Véronique Coulomb et Christian Caroz avaient appelé à voter Gaby Charroux. Le candidat avait également reçu le soutien de nombreuses associations et syndicats (U.L. C.G.T. du Golfe de Fos, F.S.U., Ligue des Droits de l'Homme, Mouvement de la Paix, Réseau Education sans Frontières…). En évoquant dimanche soir sur le parvis de l'Hôtel de Ville, les multiples « rencontres avec les forces vives de la circonscription » menées depuis des mois, le nouveau Député a d'ailleurs salué la dimension citoyenne de cette double campagne. A l'inverse, la candidate du FN a bénéficié « d'un chèque en blanc de la part de ses électeurs » soulignait-il. Qu'une candidate inconnue ait pu obtenir près de 40% des suffrages au second tour, bénéficiant ainsi du report des voix de l'UMP est un phénomène alarmant. Le signe d'une crise profonde, pas seulement économique. C'est d'ailleurs avec une certaine gravité que Michel Vaxès a rappelé dimanche soir la nécessité de « débattre sur le fond, sur les vraies raisons de la crise et les vrais moyens pour en sortir ».

Le programme « L'humain d'abord » défendu lors de ces deux élections s'y attache mais faire connaître ses propositions nécessite un énorme travail de terrain dans un contexte de personnalisation à outrance, de « pipolisation » (« viens danser le tweet » en quelque sorte) qui ne fait pas vraiment avancer le schmilblick. D'assemblées citoyennes à plusieurs centaines de personnes en réunions de quartiers, le Front de Gauche a labouré la circonscription en montrant l'enjeu de la séquence électorale. La présence de nouveaux visages au long de cette double campagne, jusqu'au soir de fête de dimanche, est le signe d'une dynamique que la mise en place d'ateliers législatifs doit permettre de prolonger. « Les valeurs que nous portons sont la solidarité, la défense des Services Publics et ce n'est pas une incantation, la santé, l'aménagement du territoire » rappelait celui qui est désormais le Député de la 13ème circonscription.

Jean-François Arnichand (La Marseillaise, le 19 juin 2012)

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.