Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil
 
 

11e et 14e circonscription. Vers la chambre rouge

 
 

Le Front de Gauche a accueilli la population aixoise mercredi dans le cadre d'une assemblée citoyenne.

Certains diront : « on prend les mêmes et on recommence ». Et bien pas vraiment. Il y a toujours de nouveaux visages à découvrir dans les assemblées citoyennes du Front de Gauche, sans compter la qualité du débat « qui se poursuit dans la rue au quotidien » savoure Marc Barrieu, militant PCF, syndicaliste et initiateur du Front des luttes en Pays d'Aix, animateur pour la circonstance. En outre, mercredi soir au café Le Mansard situé au coeur du quartier populaire aixois d'Encagnane, ce sont les élections législatives qui ont eté abordées, axant davantage les échanges sur les problématiques locales.

Profitant de la présence des candidats Patrick Magro et Anne Mesliand et Josiane Durrieu et Pierre Capell, les discussions sont allées bon train. Depuis le besoin de « former des enseignants avant d'annoncer 60.000 recrutements » au référendum sur le PSE.

Et au détour des questions réponses et de l'analyse très positive des résultats du premier tour de la présidentielle, s'est profilée une impérative nécessité : porter un maximum de Députés « rouge » à la chambre du Parlement. « La progression nous ramène à des scores quasi équivalents à ceux de Georges Marchais en 81. Rien que dans la Ville, il y a eu près de 8.000 voix pour le Front de Gauche » précise Luc Foulquier, responsable PCF « N'en déplaise à ceux qui placent Aix à Droite. C'est une des communes les plus salariées du Département », poursuit le communiste chiffres à l'appui. Et Josiane Durrieu, plus déterminée que jamais en raison du renouveau du Peuple pour la politique, d'enchaîner : « on a viré Sarkozy et on a un gouvernement socialiste mais l'important est de savoir ce qu'on en fait et avec quels moyens pour que la Gauche réussisse ! »

Prochaines étapes donc le 10 juin, puis, après les élections, la mise en place de la participation citoyenne via des ateliers législatifs locaux, relais des besoins.

La Marseillaise, le 2 juin 2012

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.