Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil

A Aix, un Front des luttes

 

L'agenda



Flux rss

 
 
 

Ce matin-là, la zone industrielle des Milles à Aix-en-Provence quitte la grisaille pour le rouge grâce au Front de Gauche. Guirlandes d'affiches, bandeaux multicolores, pancartes de grande taille : impossible de rater la distribution de tracts. A chaque fois qu'une vitre de voiture se baisse : le rendez-vous est donné. A la pause déjeuner, rencontre avec le Front des luttes autour des bistrots de la zone.

Le Front des luttes ? Marc Barrieu, syndicaliste postier et militant communiste, explique : « Au niveau national, il a été initié par Marie-George Buffet avec l'idée de mener campagne pour le Front de Gauche dans le monde du travail en mobilisant les militants syndicaux décidés à s'impliquer. A Aix, le PCF m'a demandé de porter cette démarche localement. »

Expérience unique dans le département, l'idée a fait boule de neige : nombreux sont les syndicalistes aixois qui ont répondu à l'appel qu'ils soient ou non membres d'un des partis du Front de Gauche.

Voilà un petit groupe de musiciens qui arrive avec l'heure du repas. « On veut donner un caractère festif à notre présence sur la zone industrielle », indique Marc Barrieu qui ne se démonte pas malgré la pluie fine qui vient perturber l'initiative. Le patron du café le plus proche accepte d'abriter la petite troupe et la discussion avec les salariés en pause déjeuner s'engage à bâtons rompus. Le courant passe avec la majorité des clients, un peu surpris mais plutôt contents de parler politique sans grands discours et en musique. « Avec le Front des luttes, on fait du neuf dans nos rencontres mais pas seulement. Dans nos réunions, il y a un "clash" passionnant entre camarades qui son dans le même parti mais dans un syndicat différent, ou dans le même syndicat mais dans un parti différent. Le 14 avril, on sera dans le même bus pour aller au Prado. » Avec une conviction partagée : « Quelque soit le résultat des élections le changement de politique passera par les luttes des salariés. »

Carole Chave (La Marseillaise, lundi 9 avril 2012)

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.