Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil > Le Parti
 

Agenda de la fédération



L'agenda des Sections



Flux rss

 

8ème arr. de Marseille : Les parents d'élèves occupents l'école Étienne Milan

 
 

Fermetures de classes

Plus suppressions de postes

Egale échec scolaire.

INSURRECTION CITOYENNE : de la théorie à la pratique

Etienne Milan jeudi 22 mars : QUE DU BONHEUR!

Dès hier soir lorsque j’ai appris les deux bonnes nouvelles pour notre secteur municipal (6ième et 8ième arrondissements) de la non fermeture des deux classes de maternelles à « l’école Etienne Milan » et à « l’école Falque – Fiolle » ma bonne humeur est revenue et j’ai tenu à témoigner de ma grande satisfaction et à féliciter l’ensemble des protagonistes de ces victoires.Victoires légitimes mais qui n’étaient pas gagnées d’avance, je pense que l’alchimie détermination/rassemblement/action a très bien fonctionné.

Si certains espéraient un investissement moindre et une passivité, ils en sont pour leurs frais !

Mais réalistes, la vigilance étant de mise, ils restent mobiliser et ils pensent à ceux qui n’ont pas obtenu satisfaction.

Je suis donc passée, à la première heure, à l’école Etienne Milan où les sourires étaient lumineux ne sachant plus si « on était au printemps ou si Noël revenait » ?!

Puis, à l’école de la Grotte Roland pour ne pas laisser les oubliés de la veille. Je leurs ai transmis un message de la part de l’assemblée de l’école d’Etienne Milan de soutien, d’amitié et de solidarité. J’ai pu constater de la part des parents et des enseignants d’abord, une grande satisfaction pour ceux qui ont obtenu le maintien de leur classe et en particulier pour les deux écoles, Etienne Milan et Falque Fiolle, (celles et ceux qui ont occupé le trottoir de la Préfecture côte à côte), puis ils m’ont confirmé leur volonté de poursuivre leur action : « Une étape nouvelle doit s’ouvrir pour nous. Ils ne peuvent pas laisser nos enfants sur le bas-côté. Il faut gagner nous aussi ! »

Ce lundi 19 et mardi 20 mars, les parents d’élèves des écoles Etienne Milan et de la Grotte Rolland ont passé un cran supérieur dans leur action contre la fermeture d’une classe pour la rentrée prochaine.

Mercredi les associations des parents d’élèves ont décidé de se rendre ensemble au rassemblement devant la préfecture où se tiendra un comité départemental de l’éducation nationale qui se réunit avec pour ordre du jour la préparation de la rentrée scolaire 2012 dans le premier degré pour les Bouches du Rhône.

 Ce vendredi 16 mars, je me suis rendue à l’école de la Grotte Rolland (Bd des Salyens) à l’invitation des parents d’élèves qui, très en colère, protestent contre la suppression d’un poste d’enseignant et la création d’une classe à double niveau.

Une réunion à l’intérieur de l’établissement s’est instaurée en occupant « symboliquement» les lieux. Monsieur Elie STIOUI, Inspecteur, responsable de la circonscription « Marseille 5 » (7°, 8° et 9°), représentant  L’Inspecteur de l’Académie, Monsieur Jean-Luc BENEFICE, s’est déplacé afin d’apporter les arguments bien rodés de l’ensemble de l’IA et défendant les directives nationales sous prétexte de son emploi de fonctionnaire et de sa neutralité. Etant moi-même fonctionnaire je suis consciente de l’obligation de réserve que nous avons mais je sais aussi qu’un fonctionnaire est « indépendant de tout pouvoir politique » !

Nous avons eu droit à tout un développement plus comptable qu’humain et nous nous demandions si nous étions toujours en train de parler du même sujet, c’est-à-dire d’enfants qui, en tant que citoyens de notre pays avaient le droit à l’égalité des chances d’un bon départ dans leurs vies. Il a donc pendant un long moment développé ses comptes d’apothicaires pour  justifier la décision de fermeture de classe sans convaincre l’assemblée bien au contraire. L’adjoint au Maire de secteur, délégué aux écoles, a dit soutenir les parents dans leur combat contre la suppression d’une classe  mais, dans le même temps, approuve la politique du gouvernement de non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux ? (chercher l’erreur ?) Il faut tout de même se rappeler qu’en juin 2011, le président Sarkozy a promis qu’il n’y aurait plus de fermeture de classe dans le primaire……

Devant ce dialogue de sourd, les parents d’élèves n’ont pas eu d’autres choix que d’occuper leur école pour la journée. Ils se sont donnés rendez vous le mardi 20 mars pour poursuivre l’action s’il n’y a pas une avancée d’ici là.

 Bien entendu je serai présente à leurs côtés ce jour-là et appelle les habitants du quartier et des alentours, les commerçants, les anciens élèves et enseignants à la retraite à venir nombreux et, en attendant à signer et à faire signer la pétition que vous pouvez récupérer sur papier.

Après 15 jours de vacances scolaires, la dure réalité des fermetures de classes qui met en péril légalité des chances pour nos enfants redevient d’actualité. Ce lundi matin, jours de rentrée, je serai présente aux cotés des parents d’élèves de l’école Falque avec le courrier que j’ai adressé au Sénateur Maire de Marseille JC GAUDIN.

Le 13 février, l’inspecteur d’académie a présenté sont projet de carte scolaire pour la rentrée de septembre. A Marseille, si les prévisions sont confirmées ce vendredi 24 février, ce seront 61 classes qui fermeront à la rentrée dont 10 dans notre secteur municipal (le 6ème & le 8ème arrondissement). Comme l’école maternelle Etienne Milan ou je me suis rendue ce matin pour soutenir les parents d’élèves.

C’est une véritable saignée sans précédent dans les écoles maternelles et primaires de notre pays. La situation devient intolérable, la carte scolaire annoncée est une véritable casse du système éducatif public, alors que les effectifs scolaires restent relativement stables. Quel avenir pour nos enfants ?

Loin de s’attaquer à l’échec scolaire, la politique éducative actuelle l’organise dans des classes surchargées. Elle exclue une grande partie de la jeunesse du droit à l’éducation dès 3 ans, à la poursuite des études. Elle empêche les enseignants de travailler à la réussite de tous les élèves.

Il est tant de rassembler et d’agir pour construire une école de l’égalité. C’est pour cela que je serai mercredi 22 février à 10h devant l’inspection académique avec les parents d’élèves pour que tous les enfants puissent apprendre et réussir.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.