Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil
 
 
 
 

Rassembler, agir, construire « l’école de l’égalité »

Responsable des questions de l'école et de l'éducation : Miranda Cirasaro

Depuis la rentrée scolaire rapports, annonces, réformes et décrets se succèdent à un rythme jamais égalé. Ce qui pouvait apparaître comme un puzzle sans visée aujourd'hui fait sens et la cohérence du projet de transformation du système éducatif en devient plus lisible. Dès le 31 janvier, le mouvement social a pris de l’ampleur dans tout le pays ; journées de grèves, manifestations, occupations d’écoles, interventions d’élus, déclarations de candidats…

Dès les premiers jours, nous avons pris part aux luttes. Notre présence active sur le terrain, nos déclarations, prises de positions et réponses aux lettres… ont consolidé notre posture d’interlocuteur politique. Nous avons continué à tisser des liens avec les enseignants et parents d’élèves. Le journal La Marseillaise a contribué à nourrir le débat. Au-delà de la lutte contre les fermetures de classes et de postes de RASED, ensemble nous avons fait grandir l’idée d’une autre école, l’exigence d’un projet politique ambitieux pour une école de la réussite de tous.

Dès le lundi 12 mars poursuivons le combat.

Le collectif« école » met à la disposition des sections un matériel militant pour que nous soyons tous et partouten capacité de rassembler et d’agir. Dans le cadre des campagnes électorales, présidentielle et législatives, construisons avec toutes celles et ceux qui le souhaitent « l’école de l’égalité ».

1. Décisions définitives rendues par le Directeur Académique. ( New public management… nouveau titre de l’Inspecteur d’Académie). Ces documents « carte scolaire 24-2 » et « bilan mesures RASED » vous permettent de savoir où sont les fermetures de classes et de postes RASED.

2. « De l’ambition pour l’avenir, de tous les enfants, de toute la jeunesse, du pays » (tract 12 mars recto & tract 12 mars Verso). Tract du collectif « école » en direction des parents d’élèves et enseignants des écoles maternelles & élémentaires. Il a vocation à être distribuer avec le tract du Front de Gauche « l'école de l'égalité ».

Le « traitement de la difficulté scolaire » est au cœur du combat pour la démocratisation de l’école.

Le gouvernementorganise la difficulté scolaire, l'échec... et le marché de l'éducation.

Dans notre département le Directeur Académique a pris la décision « politique » de fermer 110 classes, de supprimer 66 postes de maîtres E et de supprimer tous les postes de maître G ce qui a pour conséquence de faire totalement disparaître un des métiers de l’Education Nationale (rééducateur) et le dispositif RASED. ( RASED = 1 maître E+1 maître G+1 psychologue )

Recul de la scolarisation des enfants de 2 ans et 3 ans en maternelle, classes surchargées... arrivée d’enseignants non formés…la disparition du dispositifRASED est au cœur de l’enjeu de « l’éducabilité universelle » ; tous les enfants sont capables d’apprendre et donc l’école peut assurer la réussite de tous.

Cela nous renvoie à quelle école pour quelle société.

3. Le tract national  du Front de Gauche « l'école de l'égalité » et les 12 propositions.

Rédigé par le groupe de campagne « Education » du Front de Gauche (chercheurs,syndicalistes, responsables politiques investis dans la campagne du Front de Gauche), il complète la partie consacrée à l’éducation de notre programme « l'Humain d'abord » avec des apports nouveaux. Un outil pour aller au débat sur le terrain pour faire grandir l'idée d'une autre école et enrichir le contenu. Rien n'est figé, d'autres propositions ont à émerger.

4. Quatre affiches PCF « Construisons l’école de l’égalité » & argumentaire de Stéphane Bonnéry

Ces affiches interviennent sur le terrain des idées, pour nourrir le débat et permettre à l’expression« l’école de l’égalité » de faire sens.

  • L'école maternelle : un enjeu pour la démocratisation
  • Un collège unique, une école unique, pour préparer à égalité la poursuite d'études
  • Des diplômes nationaux, des établissements égaux
  • Des moyens pour l'école, pas pour les banquiers !

Un argumentaire de Stéphane Bonnéry qui reprend les 4 thèmes des affiches à utiliser sans modération pour déclarations, interventions, tracts…

5. « Modèle d’intervention dans une assemblée citoyenne ». Le réseau école national a fait paraître dans sa lettre ce texte.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.