Fédération des Bouches-du-Rhône

Fédération des Bouches-du-Rhône
Accueil > Eco-social
 
 

Agences de notation : Le Front de Gauche a Moody's à l'œil

 
 

L’agence de notation menace de dégrader la note française.

Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de Gauche à la présidentielle, a participé ce vendredi à une action « andouillette AAAAA » pour dénoncer les ravages des agences de notations et leur triple A qui « mettent à genoux » les « gouvernements serviles » européens. Au slogan "noter tue", quelques dizaines de militants du Front de Gauche ont investi le hall de l’agence Moody’s à Paris, sur le prestigieux boulevard Haussmann. Dans une action voulue « symbolique », ils y ont déposé un petit panier d’andouillettes AAAAA (Association Amicale des Amateurs d’Andouillette Authentique) pour montrer qu’ils préfèrent les « 5 A au 3 A » des agences de notations. Au côté du porte parole du PCF, Olivier Dartigolles, Jean-Luc Mélenchon a pris la parole pour expliquer l’initiative au public étonné : « peuple français, il ne faut pas avoir peur d’eux, c’est nous qui les surveillons ! », a lancé l’eurodéputé au micro. Cette agence a déjà « créé des désastres : au début du siècle dernier, elle a noté la Grèce, déclenchant des catastrophes sociales qui ont, à la fin du compte, amené la dictature Metaxas dans les années 30, voilà qui est Moody’s », a-t-il rappelé. « Ensuite cette agence a présenté des excuses ! Mais est-ce qu’elle a dédommagé le peuple grec ? », a-t-il demandé, « non, elle recommence ! » à présent. Mais « où sont vos notes pour Siemens, Unilever, Mittal et tous ces exploiteurs qui vident nos usines, délocalisent nos entreprisent, condamnent à la mort sociale des régions entières ? », a-t-il demandé. « Dès le mois de mai 2012, c’est Moody’s qui s’en ira et non pas les Français », a conclu le candidat à la présidentielle faisant allusion à ses espoirs de victoire d’une Gauche résolue à combattre les marchés financiers. De son côté, Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF a proposé -à l’occasion de son Conseil national qui se réunit depuis hier et jusqu’à aujourd’hui à Paris- un rassemblement devant l’agence Moody’s qui menace de dégrader la note de la France. « La démocratie est mise en cause par ce terrorisme de la finance qui croit pouvoir, dicter aux peuples et aux gouvernements leur conduite sous la menace permanente. Ce n’est pas aux agences de notation de dicter leur loi. Et je vous propose que nous ne laissions plus passer sans réagir cette stratégie du chantage » a-t-il lancé devant le parlement du PCF, proposant un rassemblement devant Moody’s le 27 octobre, une semaine avant la réunion du G20 à Cannes. La Marseillaise, le 22 octobre 2011

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.